Signaler

Contrôlé sans conduire [Résolu]

Posez votre question Jerewy - Dernière réponse le 9 sept. 2016 à 07:05
Bonjour,
Je me suis fait contrôler positif à l'alcoolémie le 6 septembre 2016 le soir. Retour
La gendarmerie m'a contrôlé alors que je ne conduisait pas et que je n'étais pas dans ma voiture et qu'il était impossible de dire que le taux d'alcoolémie que j'avais lors ce que je conduisais.
À mon audition s'est confirmé que j'avais pris deux verre de vodka chez un ami puis j'ai repris la route pour rentrer chez moi, je me suis arrêté devant chez les gens où j'ai consommé de l'alcool pur il fait 20 mètres pour me poser chez eux sur l'herbe.
J'ai expliqué que j'ai déjà fait une cure il y a un an et que devenant insupportables le décès de mon papa et il devoir travaillé avec un stagiaire donc lui il avait perdu ses parents il y a un mois et demi.
J'Esplique mon mal-être et mes patrons sont au courant de ma situation je ne bois jamais d'alcool la journée mais le soir chez moi ça peut arriver.
Aidez moi svp!!!
Afficher la suite 
Utile
+1
moins plus
Bonjour
Le 1ier(00:20) a 0.94 
Le 2ieme(00:45) a 0.94mg/l d'air expiré
Cà fait 1.88 gr par litre de sang.
Et il ne faut pas prendre la ** maréchaussée * pour des Gu....,ils ont déduit que Jeréwy n'était pas venu faire la sieste à pieds.Vue que sa voiture était à proximité .
Si Jerewy s"était réveillé il pouvait très bien reprendre son véhicule avec ses deux grammes.

Et il n'y a plus de prise de sang ,sauf impossibilité de souffler .
Jerewy- 8 sept. 2016 à 21:18
Pas faux, je vais pas répéter l'histoire depuis le début du forum
Répondre
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Bonjour,

Vous étiez au volant ?
Jerewy- 8 sept. 2016 à 12:41
Non 5 à 10 mètres de la voiture je dormais dans l'herbe chez des inconnus et les clés était pas sur moi ni sur le contact
Répondre
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Bonjour,

Pas besoin d’être en voiture pour un contrôle d’alcoolémie !!!
Pierrecastor 29042Messages postés mercredi 5 novembre 2003Date d'inscription ContributeurStatut 24 septembre 2016 Dernière intervention - 8 sept. 2016 à 13:28
Ben je ne vois pas trop quel autre conclusion ils aurais pu faire si vous n'aviez pas de bouteille d'alcool à porté de vous.

Votre défense est de dire que vous aviez bu la quantité d'alcool qui vous à fait dépassé le taux de 0.5g/l après avoir posé la voiture, mais vous n'avez pas de bouteille à coté de vous ou dans la voiture.

Donc pour les gendarmes, d’où viendrais cette alcool qui vous à fait dépassé le taux ?
Répondre
Jerewy- 8 sept. 2016 à 13:36
Je comprends ce point de vu aussi pour eux couplable! Ils ont rien cherchés d'autres à par me forcer à signer à 4 car je voulais pas signer car j'étais inccapable de lire car j'avais perdu mais lunettes et téléphone
Répondre
Jerewy- 8 sept. 2016 à 13:37
Et le style: pas besoin de lire juste à signer!!!!
Répondre
Pierrecastor 29042Messages postés mercredi 5 novembre 2003Date d'inscription ContributeurStatut 24 septembre 2016 Dernière intervention - 8 sept. 2016 à 13:41
Auquel cas il ne fallait pas signé, et faire appel directement à un avocat dès que ça vous à été proposé.
Si vous avez signé un procès verbal reconnaissant les faits qui vous sont imputé, je ne vois pas vraiment de recours possible.

Aviez vous un avocat pour le procès ?
Répondre
Jerewy- 8 sept. 2016 à 13:46
Je n'ai pas encore d'avocat, mais je compte en prendre un! Tribunal d'Angers (49) 16 décembre 2016 à 9:00
Je pense que je vais prendre 6 mois minimum et compte faire valoirs mes droits
Répondre
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
A mon avis, avant de vous reposer sur l'herbe, les bleus vous ont vu au volant de la voiture d'où le contrôle d'alcoolémie. Ce que vous signez n'est nullement un aveu d'avoir commis l'infraction mais la reconnaissance d'avoir été mis au courant de l'infraction qui vous est reprochée, nuance.

Par contre, quand à savoir le taux d'alcool au moment où vous étiez dans votre voiture, au volant, c'est un calcul très simple : taux relevé auquel ont retire 0,15 g/par litre de sang (si prise de sang) ou 0,08 mg/l d'air expiré si vous avez soufflé dans l'éthylomètre. C'est ce calcul que feront le procureur et le juge si vous passez devant le tribunal.
Jerewy- 8 sept. 2016 à 18:54
La gendarmerie est venu 1 heure après mon arrivée, les propriétaires ont appelé la gendarmerie pour leur dire qu'une personne était chez eux allongé dans l'herbe entrain de dormir.
J'en veux surtout pas aux propriétaires car ils ont eu raison car voir une personne inconsciente fais peur
Répondre
boule- 8 sept. 2016 à 20:01
Bonjour

Il est impossible d'affirmer le taux d'alcool de Jerewy au moment où il conduisait. Si poursuite il y a, elle se fera à partir du taux indiqué par la prise de sang soit 0.94 gr par litre de sang.
Quant à retirer 0.15 gr (si c'est bien 0.15 gr pour ce taux), c'est un privilège du juge pour corriger le taux d'alcool au regard de la marge d'erreur de l'appareil de mesure. Il y a plusieurs marges pour l'éthylomètre, à supposer qu'il en soit de même pour la prise de sang.
L'avocat pourra éventuellement se pencher sur cela, ce qui pourrait ramener le taux à 0.79 (contravention).
Répondre
Jerewy- 8 sept. 2016 à 20:09
J'ai demandé à souffler une deuxième fois
Le 1ier(00:20) a 0.94
Le 2ieme(00:45) a 0.94mg/l d'air expiré
Donc j'étais pas en phase montante ni décernante
Répondre
boule- 8 sept. 2016 à 20:16
Votre récit est très confus.

Si les taux ont été obtenus à partir d'un éthylomètre dans lequel vous avez soufflé, il s'agit non pas de gramme mais de milligramme.
Donc même si le juge retirait la marge d'erreur de l'appareil, vous seriez toujours en délit, ce qui ne changerait rien.
Où étiez-vous à 00H20 et à 00H45 ?
Répondre
Jerewy- 8 sept. 2016 à 20:21
Dans une gendarmerie et contrôlé sur le lieu à 23:42
Il me manque l'heure d'appel des propriétaires mais je content bien l'avoir
Répondre
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Il faudrait être honnête avec soi-même.
Vous devriez faire profil bas, car votre passé ne vous est pas favorable. Cherchez la solution non pas dans les circonstances du contrôle mais plutôt sur l'avenir, qui ne semble pas très réjouissant.
En supposant que la justice vous donne raison... vu votre comportement, il est facile de deviner que vous recommencerez... jusqu'à l'irréparable ?
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Ce que je t'ai répondu, jerewy, n'est que le reflet de la réglementation d'une part, et des us et coutumes des juges d'autre part. A toi de savoir si tu veux aller plus loin dans ta contestation. Dans ce cas, tu as tout intérêt à prendre un avocat spécialisé, et un bon, parce que tu es mal, très mal part car 0,94 mg/l d'air expiré, ce n'est pas rien. Les juges ne seront pas dupes et tu risque gros, très gros, je sais ce que tu risques mais je t'en laisse la surprise.
Ajouter un commentaire

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une