Héritage, maison vendue, droits du petit fils? [Résolu]

4n0nym3 22 Messages postés lundi 18 février 2013Date d'inscription 8 mars 2017 Dernière intervention - 16 sept. 2016 à 13:00 - Dernière réponse : doris33 39555 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention
- 16 sept. 2016 à 13:28
Bonjour,
Beaucoup de questions, histoires compliquées... Merci à ceux qui me liront et pourront m'aider ! Voilà, les parents de mon conjoint sont divorcés. Le père à l'époque n'aurait pas payé les pensions alimentaires à la mère . Le temps et les années sont passées, et là grand-mère paternelle de mon conjoint est décédée. Il n'a jamais été contacté pour quelques héritages que ce soit. Aurait il du lui même contacter le notaire ? Si il ne l'a pas fait et que sa mère souhaitait lui "passer devant " et lui "piquer sa part d'héritage" en à elle le pouvoir en prétextant par exemple l'histoire des pensions alimentaires ? Mes questions sont les mêmes concernant la maison de là grand mère qui se serait vendue ... Peut elle "piquer" la part qui revient à sont fils ? Tout ça est tellement compliqué quand on y connais rien ... J'attend vos réponses, merci beaucoup !!
Afficher la suite 
22Messages postés lundi 18 février 2013Date d'inscription 8 mars 2017 Dernière intervention

6 réponses

Répondre au sujet
doris33 39555 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention - 16 sept. 2016 à 13:05
0
Utile
5
Bonjour,

vos propos ne sont pas très clairs mais si la grand-mère paternelle de votre conjoint est décédée alors que le père (de votre conjoint) est vivant, c'est ce dernier qui est héritier et non votre conjoint. La mère de votre conjoint n'est absolument pas héritière de son ex-belle-mère.
4n0nym3 22 Messages postés lundi 18 février 2013Date d'inscription 8 mars 2017 Dernière intervention - 16 sept. 2016 à 13:12
Bonjour, oui il est vivant, mais si une part était prévue pour des petits enfants, la mère de mon conjoint pourrait elle toucher celle ci à sa place ? Et si jamais le père souhaitait donner une somme d'argent à sont fils, pourrait elle réclamer cette somme pour elle ? Car nous savons qu'elle serait en contact avec la justice et pensons fortement que cet histoire d'héritage y est pour quelque chose ... Et mon conjoint doit il se manifester ou attendre qu'on le contacte ? Merci....
4n0nym3 22 Messages postés lundi 18 février 2013Date d'inscription 8 mars 2017 Dernière intervention - 16 sept. 2016 à 13:14
(Mes questions sont toujours en rapport avec ce fameux prétexte de pensions alimentaires non versées par le père )
doris33 39555 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention - 16 sept. 2016 à 13:15
" mais si une part était prévue pour des petits enfants, la mère de mon conjoint pourrait elle toucher celle ci à sa place ?"

je suppose que votre conjoint est majeur donc sa mère n'a rien à voir.

"Et si jamais le père souhaitait donner une somme d'argent à sont fils, pourrait elle réclamer cette somme pour elle ? "

la réponse est NON.

Je conseille à votre conjoint d'aller voir un notaire plutôt qu'imaginer des scenari un peu fantaisistes.
4n0nym3 22 Messages postés lundi 18 février 2013Date d'inscription 8 mars 2017 Dernière intervention - 16 sept. 2016 à 13:27
Merci pour vos réponses. Non allons effectivement prendre contact avec un notaire. Nous ne nous faisons pas de scénario fantaisiste, nous subissons juste certains agissements et nous attendons à tout et n'importe quoi vis à vis de cette personne. Et je me suis tournée vers se forum car je n'y connais rien et que j'ai toujours été bien renseignée. En tous cas merci beaucoup à vous !
doris33 39555 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention - 16 sept. 2016 à 13:28
Je vous en prie.

Bonne suite dans vos démarches.
Commenter la réponse de doris33
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une