SUCCESION retrouver des membres de ma famille

Nellysweet - 18 oct. 2016 à 12:15 - Dernière réponse : condorcet 24369 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 22 janvier 2018 Dernière intervention
- 18 oct. 2016 à 15:29
Bonjour,
Après avoir contacter mon père , une société de généalogie entreprend de joindre mes sœurs et frère concernant une éventuelle succession positive.
le décès de mon g.père que je n'ai pas connu en 1982.
Ils me paraissent pas fiable dans la mesure ou ils perçoivent des intérêt élèves mais aussi quand ils parlent de façon hautaine.
Ils m'envoient un document 'révélation" d 'ici 10 jours.
Avez-vous des conseils?
merci
Afficher la suite 

3 réponses

Répondre au sujet
condorcet 24369 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 22 janvier 2018 Dernière intervention - 18 oct. 2016 à 13:10
0
Utile
2
Avez-vous des conseils?
Ne répondez pas aux sollicitations de cette étude de généalogie.
Vous n'êtes pas concernée par la succession de votre grand-père tout autant que son fils (votre père) étant l'héritier potentiel est déchu de ses droits pour ne pas les avoir revendiqués dans le délai de 30 ans après le décès de son père.
l'héritage concernerait ma mère (décédée en 2011) et ses frères et sœurs en vie.
Du coup la société de généalogie nous cherche et nous envoie prochainement un contrat de révélation.
Il m'a pas donné plus de renseignements que ça. Il prend une part de % sur l'héritage, ainsi que le notaire.
condorcet 24369 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 22 janvier 2018 Dernière intervention > Nellysweet - 18 oct. 2016 à 15:29
Il m'a pas donné plus de renseignements que ça.
Essayez d'en savoir + avec les frères et soeurs.
Si le courant passe vous connaîtrez au moins la consistance de la succession et évaluer vos intérêts.

Il prend une part de % sur l'héritage,
Si vous aviez écrit le contraire, je ne vous aurais pas cru !

ainsi que le notaire.
Au moins lui est utile.
Commenter la réponse de condorcet
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une