Signaler

Légataire universel vs hériters non réservataires

Posez votre question Addicter 3Messages postés vendredi 19 mai 2017Date d'inscription 19 mai 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 19 mai 2017 à 12:09 par Addicter
Bonjour,

je suis légataire universel (l'acte denotoriété a été établit) d'une personne qui n'a pas eu d'enfants et une famille absente. Suite au décès de cette personne, la famille a contacté le notaire et a demandé à avoir accès au testament. Le notaire a alors précisé qu'il y avait un légataire universel et qu'il ne pouvait pas donner accès au testament.

Depuis, la famille a fait une demande de levée du secret professionnel que le notaire n'a pas pris la peine de défendre. Ceci étant la première démarche d'un action contre le testament par la suite. J'ai contacté le notaire afin de lui faire part de ma surprise de ne pas avoir défendu les intérêts du testateur et des miens, d'autant plus que l'envoi en possession du testament olographe remis en main propre par le testateur au notaire n'est pas encocre réalisé alors que le décès a eu lieu il y a 7 mois. Le risque étant que la famille bloque la succession avec tous les coûit que cela représente.

J'ai donc demandé au notaire de ne pas facilité la démarche engagée par la famile en transmettant le testament sans décision de justice. La réponse était qu'il voulait rester neutre et ne pas s'opposer à la transmission.

Est-ce que le notaire qui a été mandaté par moi pour exécuter la succession est vraiment neutre ou doit-il défendre le testament du testateur et ma volonté de ne pas transmettre le testament? Ou est-il libre d'agir comme il le dit et ne pas tenir compte de mon souhait de défendre le secret du testament?

Je songe changer de notaire si le testament est transmis, puis-je ensuite me retourner contre lui pour avoir transmis le testament sans le protéger.

D'autres part, aucune des factures, assurances ou autres charges liées au patrimoine du défunt n'a été réglé par le notaire, celles-ci s'accumulent et des mises en demeurent commencent à arriver. LMe notaire m'a déclaré que cela n'était pas dans ses attributions de régler ces factures, ni de réaliser la déclaration d'impôts. Cela est-il rvai?

Merci pour vos conseils.
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
Est-ce que le notaire qui a été mandaté par moi pour exécuter la succession est vraiment neutre ou doit-il défendre le testament du testateur et ma volonté de ne pas transmettre le testament?
Il importe peu, qu'à votre avis, le notaire n'est pas respecté votre souhait, car en présence d'un testament olographe vous devez demander aux héritiers légaux (même non réservataires) l'envoi en possession du legs consenti.
Obligatoirement, suite à votre demande, lesdits héritiers (écartés de la succession) auront connaissance de la teneur du testament et du caractère "universel" de votre legs.

Ou est-il libre d'agir comme il le dit et ne pas tenir compte de mon souhait de défendre le secret du testament?
Le secret professionnel n'a pas été violé dès lors que vous êtes dans l'obligation de vous adresser aux héritiers pour obtenir la délivrance du legs.

Je songe changer de notaire si le testament est transmis, puis-je ensuite me retourner contre lui pour avoir transmis le testament sans le protéger.
Cela ne vous apportera pas la solution.
Les formalités prévues par le code civil sont les mêmes quel que soit le notaire saisi.

Cela est-il vrai?
Que feriez-vous à la place du notaire en présence d'une part, d'un légataire qui n'a pas demandé l'envoi en possession de son legs et, d'autre part, des héritiers légaux évincés n'ayant plus voix au chapitre?
Addicter 3Messages postés vendredi 19 mai 2017Date d'inscription 19 mai 2017 Dernière intervention - 19 mai 2017 à 11:17
Bonjour et merci pour votre avis.

A priori il n'y a de demande faite aux héritiers légaux pour l'envoi en possession.Je précise que la demande d'envoi en possession a été faite. Ce que je constate c'est que la succession passe par le tribunal et je n'ai pas connaissance d'une telle demande, surtout qu'il s'agit de non réservataires. Le tribunal doit confirmer la validité du testament et l'envoi en possession sera exécuté.

Il n'est pas question de viol du secret professionel, mais de le défendre. s'il suffit de demander à avoir accès à un testament pourquoi passer par un tribunal, si on ne peut pas se défendre?

Le fait de changer de notaire est surtout une question de confiance, lorsque les réponses sont vagues, il est difficile de savoir si l'on est bien conseillé.

Par héritiers légaux, il s'agit de la famille éloignée, ils sont évincés par le testateur parce que absents et il n'a pas souhaiter leur laisser quelque chose, car il sait qu'ils étaient héritier légaux et dans l'attente de son décès. Il est vrai qu'ils ont le droit de contester, cela ne signifie pas qu'ils ont raison de le faire, en effet.
Répondre
condorcet 22492Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 23 juillet 2017 Dernière intervention - 19 mai 2017 à 11:50
Ce que je constate c'est que la succession passe par le tribunal et je n'ai pas connaissance d'une telle demande
Etrange.
Les héritiers étaient habilités à délivrer ce legs.
Si l'affaire est soumise à la décision d'un tribunal, très certainement que la demande délivrance n'a pas été acceptée par les ayants droit légaux.
Le notaire ne peut rien faire.
Cette saisine de la juridiction compétente n'a pas pu se faire en l'absence d'un avocat.
Qu'en est-il ?

Il est vrai qu'ils ont le droit de contester, cela ne signifie pas qu'ils ont raison de le faire, en effet.
Tout à fait de votre avis.
Ils ont le droit de contester.
Quand à savoir s'ils ont raison, ils l'apprendront à leurs dépens lorsqu' ils connaîtront le résultat de leur opposition ou de leur mutisme.

Si juridiquement leur raisonnement est infondé, il reste humainement logique.
Constatant leur éviction de la succession de ce parent éloigné, peu leur importe le testament.
La consultation d'un avocat ne serait pas inutile, sinon la situation restera indéfiniment en attente.
Répondre
Addicter 3Messages postés vendredi 19 mai 2017Date d'inscription 19 mai 2017 Dernière intervention - 19 mai 2017 à 12:09
Je n'ai pas connaissance que le notaire ait fait une quelconque demande à la famille.

Ajout: la délivrance du leg par les héritiers n'intervient qu'en cas de légataire particulier, je comprends légataire d'une partie seulement de la succession. En cas de leg universel, il faut alors passer par le tribunal, sauf en cas de testament authentique.

Il a établit l'acte de notoriété me designant légataire universel, en connaissance de toute l'histoire familiale, me l'a fait signer et a envoyé le dossier au tribunal, et de ce que j'ai pu comprendre comme pour tout testament olographe, même déposé en main propre au notaire.

Tout cela a été fait par l'avocat du notaire en effet.

La situation n'est pas exatctement en attente, mais pour l'instant aucune action n'est encore engagée contre moi. je dis contre moi, car en ce qui concerne le testament, il a été validé dans sa forme lors du dépôt par le notaire et un certificat médical fourni sur demande du notaire.

Nous verrons, d'ici quelques semaines ce que l'avocat fera (la famille n'a jamais pris contact en direct avec moi depuis le décès). De mon côté, j'ai du en prendre un également, mais pour l'instant il ne s'agit que de conseil.
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une