Signaler

Cpam - Refus d accident de travail - indemnités ? [Résolu]

Posez votre question athena223 13084Messages postés lundi 20 avril 2009Date d'inscription ContributeurStatut 4 octobre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 5 juil. 2017 à 09:13 par athena223
Bonjour ,

Comme le titre l indique j ai eu un accident de travail au mois de mars 2017. Évacué par une ambulance suite à des douleurs lonbalgique violente.
En a résultait 15 jours à d arret.
Mon employeur est à l origine de cet AT.

Cependant ce jours ( 17 juin ) je reçois le retour de la CPAM me refusant l AT car il n y a pas eu d action particulière a l origine de mon "accident".

Le problème est le suivant, j ai eu une perte de salaire de prêt de 400€ alors qu' habituellement lors d arrêt maladie je perd 3 jours de carence ( donc environ 150€).
La CPAM va t elle me verser des indemnités comme pour un arrêt maladie ? Si oui , quand ?

Je garde un Smic avec prime de 150€/mois , alors 400€ c est une somme considérable pour moi et j ai vraiment du mal à résorber financièrement la situation.

Si vous avez des infos répondez moi svp , j ai rien trouver a ce sujet .

Merci
Utile
+0
plus moins
Bonjour, effectivement c'est à vous de prouver l'accident de travail et c'est une grande difficulté.

Bon courage.
athena223 13084Messages postés lundi 20 avril 2009Date d'inscription ContributeurStatut 4 octobre 2017 Dernière intervention - 19 juin 2017 à 15:28
Je me suis bloquer le dos en bossant assise à mon bureau alors bon je comprend un peu leur raisonnement, mais bon en attendent a défaut d'AT les indemnité d’arrêt maladie me comblerais .

Je suis pas du genre procédurière quand il n'y a pas vraiment raison de l’être.
La dernière fois ou j'ai lutté avec l'administration ( un trop perçu soit disant) après 2 ans de procédure et une mise en demeure j'ai pas eu le choix et j'ai même eu un contrôle fiscal derrière alors bon ..
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonjour,
Mon employeur est à l origine de cet AT.
Que s'est il passé pour que la sécu refuse le caractère professionnel? vous vous êtes battu avec votre patron?
La CPAM va t elle me verser des indemnités comme pour un arrêt maladie
oui probablement
Si oui , quand ?
Quand vous aurez fourni les justificatifs (BS, attestatio de reprise......)
Cordialement
athena223 13084Messages postés lundi 20 avril 2009Date d'inscription ContributeurStatut 4 octobre 2017 Dernière intervention - 19 juin 2017 à 15:26
Aucun litige avec mon employeur, cela va très bien.
Après même si la CPAM ne prend pas en charge c'est pas encore le plus grave.

C'est surtout d'obtenir un minimum d indemnité.

L'attestation de reprise est dans leur mains depuis fin mars début avril je dirais.
Répondre
athena223 13084Messages postés lundi 20 avril 2009Date d'inscription ContributeurStatut 4 octobre 2017 Dernière intervention - 19 juin 2017 à 15:29
C'est mon employeur qui a voulu déclaré un AT plutôt que de me laisser consulté un médecin afin d’être en arrêt maladie.
Répondre
athena223 13084Messages postés lundi 20 avril 2009Date d'inscription ContributeurStatut 4 octobre 2017 Dernière intervention - 5 juil. 2017 à 09:13
A réception du recommandé de refus mon employeur c est occuper des démarches pour que j obtienne mes indemnités.
Toujours pas verser a ce jour ...
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour.
Avant tous il faut ce pointer à la cpam es demande qu'il débloque ta situation est il vont tes indemnisé en arrêt maladie.
Mais pour le at concéder sa comme une mission impossible car pour le at il faut un effet témoignage mais vue comment cela mal parti pour vous concernant le at car ils ont barbouzes sur ce sujet (at )
Bon courage
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une