Licenciement éco, préavis alors que l'établissement est fermé.

Serveuse93 2 Messages postés dimanche 16 juillet 2017Date d'inscription 17 juillet 2017 Dernière intervention - 16 juil. 2017 à 15:17 - Dernière réponse : Serveuse93 2 Messages postés dimanche 16 juillet 2017Date d'inscription 17 juillet 2017 Dernière intervention
- 17 juil. 2017 à 10:15
Bonjour à tous,

voici ma situation, employée depuis novembre 2016 en CDI dans un restaurant de 4 salariés dont le gérant, nous sommes deux à subir un licenciement économique, la cause : l'absence de renouvellement du bail du gérant. Il n'y aura pas de repreneur de l'entreprise mais peut être un nouveau gérant locataire d'ici un mois ou deux.

Mon gérant sait depuis début juin que son activité cesserait aux alentours du 15 juillet.

Il a tardé à lancer la procédure de licenciement car il prévoyait d'utiliser nos congés payés sur la période de préavis pour ne pas avoir à les payer.

Malgré mes avertissements sur l'illégalité de la procédure il a attendu.

Mon collègue (commis de cuisine) et moi-même (serveuse) avons reçu en main propre notre convocation le 3 juillet. Le 10 juillet nous avons eu un entretien préalable de licenciement.

J'ai réussi à nous faire accompagner séparément par un conseiller du salarié.

Lors du rendez-vous mon employeur a réitéré son intention d'utiliser les congés acquis pour le préavis.

Il lui a été signalé que cela n'était pas possible.

Dans l'impasse car le dernier service s'est passé le 13 juillet, il souhaite nous faire travailler la semaine qui arrive pour nettoyer et faire les cartons du restaurant.

Mes questions :

En tant que serveuse, suis-je habilitée à réaliser des journées de "déménageur". Aucun service n'étant prévu dans les jours qui viennent.

Si mon patron souhaite (il l'a sous-entendu pour me faire peur et me faire renoncer au préavis) me faire travailler dans un lieu "éphémère" , est-ce possible ? Quel est le délai de prévenance ? (il n'y en a pas dans mon contrat).

J'ai moins d'un an d'ancienneté mais j'ai a priori droit au CSP, on m'a conseillé de l'accepter car il est apparemment applicable dès l'acceptation. Or j'ai lu qu'il ne peut prendre effet que 21 jours après ma réponse. Comment connaître la vérité et être sûre d'être dégagée de toute obligation vis à vis de mon employeur ?

J'avoue être un peu à bout psychologiquement, ce n'est pas un mauvais employeur mais un mauvais gérant qui de part ses lacunes en droit et en administratif, se retrouve à faire des choix légalement limites. Il ne se rend également pas compte du stress causé à ses employés.

Merci de votre aide.

PS : un post est-il définitif ou peut-on le supprimer ? Je n'ai pas spécialement envie qu'il reste en ligne...
Afficher la suite 

1 réponse

Répondre au sujet
Serveuse93 2 Messages postés dimanche 16 juillet 2017Date d'inscription 17 juillet 2017 Dernière intervention - 17 juil. 2017 à 10:15
0
Utile
Bonjour,

quelqu'un aurait une réponse à m'apporter ou des conseils ?

Merci !

bonne journée
Commenter la réponse de Serveuse93
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une