Reclamation d'un cheque signé deja encaissé

adranar 1 Messages postés mercredi 11 octobre 2017Date d'inscription 11 octobre 2017 Dernière intervention - 11 oct. 2017 à 14:30 - Dernière réponse : Poisson92100 21816 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 22 janvier 2018 Dernière intervention
- 11 oct. 2017 à 14:35
Bonjour, j'ai changé d'entreprise en apprentissage il y a 2 mois.
lors de mon dernier mois mon ancien patron, qui me devait entre autre 36 heures supp, m'a remis une envellope avec deux chèques de 800 euros, signé chacun a une semaine d'écart.
Or la veille il m'a dit qu'il ne payerai pas mes heures supp, et que j'aurai seulement 800 euro maintenant ou que je devrai attendre le bilan de son conptable qui etait parti en vacance pour 3 semaines. J'ai donc encaissé les deux cheques, et aujourd'hui on me demande de rendre ces 800 euros.

Dois-je les rendre? Négocier pour mes heures supp? Et surtout qu'est-ce que je risque alors que c'est mon ancien patron qui m'a donné lui-même l'envelloppe avec les deux cheques signés et datés?

Merci de prendre du temps pour me repondre
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
Misha-d'ok - 11 oct. 2017 à 14:33
0
Utile
Bonjour,

Dois-je les rendre?
Et oui a rendre au patron.
Commenter la réponse de Misha-d'ok
Poisson92100 21816 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 22 janvier 2018 Dernière intervention - Modifié par Poisson92100 le 11/10/2017 à 14:36
0
Utile
bonjour

On vous demande par écrit ? en invoquant quoi si c'est écrit ?

Le cheque n'a rien de frauduleux et la loi autorise a encaisser un cheque des qu'on le reçoit...(vous avez gardé des copies ?)
une opposition de sa part sur un cheque valable l'exposerait à 3 ans de prison et 45000 d'amende !


Vous avez des présomptions plus que suffisante pour soutenir que c'est le reliquat de vos salaires donc s'il n'est pas content il vous assigne et en attendant vous l'envoyez paitre
Commenter la réponse de Poisson92100
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une