Signaler

Adultère et départ du foyer

Posez votre question Steph - Dernière réponse le 12 oct. 2017 à 17:31 par doris33
Bonjour,

Mariés avec enfant depuis 11 ans, nous avons déclarés par main courante une séparation de fait avec installation de ma femme et nos enfants chez ses parents 5a 30 mns de chez nous, en juillet.
Ma femme est donc partie avec les enfants chez ses parents pour réfléchir sur son avenir, disant ne plus m'aimer. Nous n'avons pas d'autre grief.
Debut août j'apprends qu'elle a un amant depuis mai (2 mois avant la séparation).
Je récuse donc immédiatement par pv la séparation de fait et je reprend les enfants de chez ses parents qui ne veulent pas me quitter pour suivre la nouvelle vie de leur mère avec un autre homme.
Depuis août elle a organisé son depart chez lui, a 450 km de chez nous, sans rien nous dire.
Début septembre elle est partie s'installer définitivement chez lui, avec tout l'intérieur de nos maison que je lui avait cédé gracieusement.
Puis je la contraindre légalement à revenir ?
Quels sont mes droits en terme de divorce ? Et quelle est sa situation en regard de la loi à ce jour ?
Merci de vos réponses
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

vous pouvez demander le divorce pour faute mais il faut savoir qu'à part prolonger la procédure, cela ne vous apporterait rien de plus. L'adultère en 2017 n'a pas les mêmes conséquences qu'il y a plusieurs dizaines d'années.

Non, je doute que vous puissiez la contraindre à revenir, cela reste tout de même son droit de vous quitter.

Vous aviez signé de plus la séparation, difficile tout de même de revenir en arrière.

Si vous voulez protéger les enfants, faites une divorce par consentement mutuel et demandez la garde puisqu'elle s'éloigne du lieu de vie des enfants.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une