Posez votre question Signaler

Montant mini pension invalidité 2eme categor" [Résolu/Fermé]

Gis - Dernière réponse le 20 oct. 2010 à 19:47
Bonjour,
quel est le montant minimum d une pension invalidite 2 eme categorie ( je percois 440€ net par mois)
j ai toujours percu un salaire au Smic pendant 32 années, et pendant les 7 dernieres années j'etais en invalidité 1 ere categorie et percevais un salaire de 75% du Smic
Lire la suite 
Réponse
+137
moins plus
1ère catégorie: 265 à 800 euros
2ème catégorie: 800 à 1400 euros
Mais il y a aussi des histoires de majoration de 1000 euros pour tierce personne.
Consultez le site de l'assurance maladie, il y a toutes les infos

Réponse
+12
moins plus
bonjour,
je vais etre reconnu en premiere voir deuxieme categorie d invalidite
pourrais je recommencer a retravailler avec ma pension ou alors vont ils me la diminuer
merci de vos reponses.

kunst- 23 sept. 2009 à 20:56
Bonjour,

Je ne sais pas ou vous vous êtes renseignés, mais nous pouvons travailler en 1er comme en 2ème catégorie.(Voir mon post plus haut) certes, tant que l'on peut rester en 1er, c'est mieux à tous les niveaux. Pension d'invalidité de 300 euros maxi pour maladie + RSA de 400 et/ou la possibilité de toucher vos indemnités de chômage après un CCD ce qui n'est pas négligeable dans le sens ou vous pouvez cumuler. Mais attention, vous ne devez pas dépasser le montant de votre dernier salaire (Avant votre problème de santé) sur une période de plus de 6 mois, sans quoi vous perdriez votre pension. Il existe entre travail et chômage des périodes d'arrêts maladies, la encore faites attention, car la sécu veille de plus en plus et vous convoques en moins de temps qu'il en faut pour s'en apercevoir et vous met en 2ème catégorie forcée pour abus. Toutes décisions est contestable dans les 2 mois

En 2ème, la pension augmente de 50%, soit 450 euros/mois. Le complément et versé par la CAF pour atteindre péniblement le seuil de pauvreté (fourchette 700 à 800 euros maximum) Quant au RSA, c'est kifkif, puisque c'est la même poche de l'état et son montant est équivalent à celui de la CAF. (Bien sûr non cumulable !)

Concernant le travail en 2ème catégorie, c'est pas du tout pareil puisque vous avez le droit de travailler mais la ou ça se gâte grave, c'est après le CDD, vous ne toucherais plus jamais des indemnités de chômage de toutes votre vie, pourquoi ? Je me pose encore la question. Mais sachez que nous sommes considérés comme des retraités auprès de nos pôles emplois. Vous pouvez donc partir à l'étranger sans être inquiété d'une radiation !

Je dois dire que si vous êtes dans l'une ou l'autre, la chance vous à sourie. Quant à la 3ème, il n'est plus question de travail mais bien de retraite forcée pour handicap très lourd. Si la sécu a statué, il en est ainsi. Une tierce personne sera alors dépêchée à vos côtés votre vie durant même si vous êtes mariés. Maigre réconfort mais réconfort quand même.

Vous pouvez vous renseigner auprès de vos assistants sociaux si ces derniers sont compétents dans le domaine, mais je puis vous affirmer qu’ils en savent souvent moins que nous ; c’est dire les disfonctionnements existants dans notre pays et des institutions familiales.

Aidez vous d’un moteur de recherche et naviguez sur le net à la recherche d’infos pouvant nous aider à comprendre mais surtout connaître nos droits. Renseignez vous autant que vous le pouvez et faites valoir vos droits. Nous nous devons de survivre et nous battre pour amener l’état Français à nous verser un salaire conséquent et à hauteur du SMIC ; Il faut faire des opérations coup de poing devant nos palais administratifs et réclamer un salaire décent pour vivre et non pas survivre. Battons nous.
brigitte0690- 2 mars 2010 à 08:50
je lis, je lis ...... mais attention aux réponses faites !!!!!!
si il y a 3 catégories, c'est pour quelque chose
1 - on peut travailler à mi-temps
2 - on ne peut plus travailler, mais pas besoin de tierce personne
3 - on ne peut plus travailler, mais besoin de tierce personne
Voila tout simplement, mais avant de demander sur un forum, le mieux est de demander auprès de l'organisme
concerné, sur ameli.fr tout y est très clair
gaston tortue33 - 6 déc. 2009 à 16:14
Je suis en invaliditée 1er catégorie depuis peu. Si je reprends mon activitée professionnelle, quel temp de travail ai je le droit de faire ? (50%, 75 tc..)
Je suis un peu perdu sur le sujet. Je ne trouve aucune réponse claire.
Merci de votre aide si vous avez le temps de me répondre. Vous avez l'air d'avoir une certaine maitrise du sujet. Pour ma part, c'est une nouveauté.
Merci d'avance
gaston tortue33 - 6 déc. 2009 à 16:18
Bonjour,

Je viens de passer en première catégorie et je suis novice sur le sujet. Je n'y comprends rien.

Je voudrais savoir, si je peux prétendre a un retour a la vie professionnelle et dans quelles conditions en étant en invalidité (mi-temps, temps partiel etc...). Peut on cumuler invalidité et travail ?

Merci de votre aide. Je vous sollicite car vous semblez maitriser le sujet.

Merci d'avance

Bonne journée
eliza tortue33 - 9 mars 2010 à 11:52
je souffre de poliarthrite rhumatoiide avec une sarccoidose pulmonaire et travail dans un lycee agricole

oea donc fonctionnaire avec 3 enfants mais pas mes quinzes annees les medecins experts m invite a faire la demande d une retraite d invalidite que dois je faire ne sachant quels seront mes revenus merci pour votre reponse
Réponse
+8
moins plus
en 2 éme catégorie tu toucheras 50 % de tes 20 meilleurs années brut, pour ma part je suis en invalidité 2 éme catégorie depuis septembre 2006 et je perçois 1157 € net par mois , mais j'avais des revenus de plus de 2200 € mensuel


JP

Réponse
+7
moins plus
Bonjour,

Donc depuis 1990 vous êtes atteinte d'une maladie chronique invalidante, la SEP. Fastidieuse et imprévisible est cette maladie, vous avez je pense rencontrée le staff médical pour déclarer celle-ci en 1990 date de la reconnaissance de travailleur handicapé et un pourcentage de 20 ou 30 % vous étant attribué à ce moment. Votre employeur en était donc informé nécessairement, puis a t'il aménagé un poste à votre convenance et ce dans l'obligation de vous reconvertir dans le ministère pour lequel vous avez travaillé ; Ensuite de 2006 à 2009 vous avez été en Affection de Longue Durée (ALD) votre handicap c’est donc aggravé et vous n’avez pas pu travailler et bénéficier d’un reclassement au sein du ministère des finances ? C’est dingue !! Vous écrivez ;
soit 3 ans de CLM (congé de longue maladie). Toujours inapte à reprendre le travail dans de telles conditions si douloureuses, j'ai été placée en disponibilité d'office

Disponibilité ou indisponibilité ?

Je ne sais pas quel était votre poste au ministère des finances, mais vous étiez agent titulaire de la fonction publique d'Etat (Min des Finances) depuis 1972, hors, votre employeur avait pour obligation de vous gardez même avec un handicap reconnu comme je le précise ci haut.
Vous écrivez ;
L'expert neurologue agréé a dit ok pour une année jusqu'en février 2010.

Je ne comprends pas ! Vous voulez dire par là, que votre « expert neurologue » vous donne une année supplémentaire en maladie ? Donc avec les 75% de votre ancien salaire à plus ou moins un pourcentage près et que vous avez perçu durant votre ALD ?

Votre expert se rend t’il compte de votre état de santé qui n’a de cesse d’empirer ?! Et par conséquent vous devez être reconnue à ce jour invalide à minimum 66 % quant à vos difficultés de vous déplacer sans compter la douleur physique et psychique qui vous envahie ! Permettez-moi de vous dire que je n’aurai pas souhaité avoir ce neurologue !

Par conséquent et aux vus des éléments, vous devez faire une demande pour rencontrer le médecin conseil de la sécu qui est à même de prolonger ou pas votre arrêt maladie mais non seulement, celui-ci peut aux vus de votre handicap et votre dossier médical complet, vous attribuer dans les catégories soit dites plus existante pour l’égalité des chances, mais bel est bien prises en compte quant à la déclaration de la pension d’invalidité de 1er catégorie (Avantage premier : travailler et percevoir les indemnités chômage avec un dégrèvement total sur les impôts) ou la 2ème et 3 ème et 4 ème si cette dernière existait (Travailler et ne plus percevoir les d’indemnités chômage et déclarer celle-ci à pôle emploi l’or de votre actualisation, forcément si votre pension pourrait s’élever à 3000 euros/mois vous seriez imposable, accident du travail ou bonne assurance et mutuelle) je sais c’est injuste en plus d’être incompréhensif, mais les finances vont mal !
Vous écrivez ;
et qui touchent une pension d'invalidité de la Sécu, groupe I

Groupe I ! Ou (Groupe 1) soit pension de 1ère catégorie ?! Un allergique à la farine va obtenir 10% d’invalidité et sent tire très bien, quant à nous avec un handicap lourd et permanent avec évolution inconnue, nous devons faire toutes les démarches afin de percevoir une pension d’invalidité calculée je le répète, sur les 10 dernières meilleures années travaillées, donc pour vous, sachant que depuis 1972 vous avez travaillé, vous devriez pouvoir bénéficier d’une certaine pension à défaut de toucher que le minimum qui est de 300 euros/mois pour toutes personnes en situation de handicap reconnue par la MDPH. La vôtre, votre maladie n’est pas un accident du travail « malheureusement » donc faites toutes les démarches pour être reconnue au minimum dans l’incapacité de trouver un emploi du fait de votre handicap et qui réduit vos capacités des deux tiers ; Battez vous, allez rencontrer et multipliées les courriers avec RAR pour les administrations, mais surtout, voyez avec votre dernier employeur pourquoi celui-ci ne vous à pas gardée ! Avez-vous été licencié ?
Vous devriez être dans le bain et connaître les démarches à effectuer depuis la déclaration de votre maladie. Bon courage, et encore une fois agissez via des courriers et autre mails pour faire valoir vos droits.

genemi- 17 août 2010 à 09:25
Bonjour vous devriez faire un dossier à la MDPH pour avoir votre carte d'invaliditee
Réponse
+5
moins plus
Bonjour,

Pour ma part, je viens de voir que la pension d'invalidité de 295 euro, que je perçois depuis 2002, n'est plus que de 287 euro et le peu d'AAH à laquelle j'avais encore droit, soit 119 euro m'est désormais supprimée.

Je suis écoeurée. En effet, ils prennent en compte les revenus de mon conjoint, qui pourtant travaille en usine et n'a pas un salaire conséquent, il doit même faire des heures supplémentaires pour pouvoir faire face aux dépenses.

Je suis outrée que l'on ne tienne pas compte en premier de mon handicap et du fait que si l'on m'a mise en invalidité second degré, c'est que je ne peux plus travailler. Il est vrai, qu'en 2002, lorsque j'ai été convoquée par le médecin de la CPAM je n'étais pas au courant de ce que j'allais percevoir en invalidité. Et comme j'étais assistante maternelle à l'époque (avant j'étais secrétaire pendant 13 ans. j'ai cessé cette acitivité pour éléver mes enfants)et que j'avais environ 600 euro par mois, je n'avais plus que la moitié et aujourd'hui encore moins. Si cela continue, je n'aurais plus rien !!!

Je regrette vraiment d'avoir accepter cette mise en invalidité. C'est un médecin qui décide, sans savoir si l'on va avoir une perte de salaire et que par conséquent, il aurait mieux valu me faire faire une formation, comme ce médecin me l'avait d'ailleurs dit dans une précédente consultation. Pourtant, quand il m'a reconvoquée en 2002, il avait totalement changé d'avis en me disant que l'invalidité coûterait moins cher qu'une formation.

J'ai 50 ans et depuis l'âge de 19 ans, j'ai toujours travaillé et subvenu au besoin de ma famille avec mon mari. Je dois vous dire que j'envisage fortement de reprendre le métier d'assistante maternelle, car en ce qui concerne une meilleure prise en compte des handicapés de la part du gouvernement, je sais qu'il ne faut rien en attendre.

Je pense que c'est une double peine à laquelle je suis condamnée depuis 2002. En effet, on a décidé que je ne pouvais plus travailler et on m'attribue des sommes qui sont censées être une compensation pour le fait que je ne peux plus travailler. Il faut plutôt dire que ce sont des aumônes et je dois dire que si l'on me reconnaît handicapée à 80 % et invalide au second degré alors que j'ai toujours travaillé auparavant, ce n'est pas pour percevoir une misère et de cette façon être reléguée dans les déchets de la société et perdre complètement de sa dignité.

Ne pourrait-on pas m'accorder une somme décente en tenant compte de mon handicap et non pas de mon conjoint, car si mon conjoint disparaît, de quoi vais-je pouvoir vivre, d'autant plus que j'ai un fis de 19 ans qui poursuit ses études et qui vit toujours avec nous.

En 2007, j'ai fait une demande de révision de ma pension auprès de la CPAM et le médecin qui m'a reçu m'a expliquée que pour percevoir plus, il fallait être en troisième catégorie, c'est à dire être "grabataire". Dans quel pays vivons-nous ? Une pension devrait pouvoir augmenter suivant le coût de la vie, là, au contraire elle diminue, car on nous prélève la CSG et le RDS, c'est le comble!Quant y aura-t-il des associations capables de se faire entendre pour nous défendre et demander des sommes décentes.

Réponse
+4
moins plus
il n'y apas de montant minimum ou maximum la pension d'invalidité de 1ère catégorie est calculer sur les dix meilleurs années travaillées .
exemple si avec votre pension de première catégorie était de 300 €
votre pension de 2ème catégorie sera de 600 €
toute fois on peut améliorer sont budget en faisasant auprès de la cpam une demande de F.S.I fond de solidarité individuel .cette somme peut vous être octroyer en fonction de tout vos revenus déclarer .
ce qu'il faut savoir c'est que c'est somme est un peu comme ouverture de crédit si vous percever pendant x années et par mois 300 € de F.S.I vous pouvez le toucher si vous y avez droit pendant 9 ans la somme représentera le montant suivant 32 400€ .L'essentiel est de ne pas dépasser les 35000 € car tout ce que vous toucherez au delà de 35000 € devras être remboursé par vous même ou par vos descendants .plus ample renseignements auprès de la cpam.

kunst- 1 juin 2009 à 11:03
La pension de première catégorie et de 305 euros/mois au minimum et après calcul de celle-ci se basant sur les 10 meilleures années travaillées. Quant on passe en deuxième catégorie, cela change du tout au tout et pas dans l'intérêt de la personne à mobilité réduite. Il y à erreur sur le montant, warriors77 Cela serai comme gagner au jackpot si le montant doublerait !! Nous gagnons 50 % en plus, c'est pas quitte ou double ! Mais 305 euros x 50 = 15250 que l'on divise par 100 = 152,50 : soit 305 + 152,50 = 457,50 !!! Nous pouvons travailler par la suite chez un employeur pour gagner plus, mais là ou c'est terrible, c'est à la fin du CDD, nous ne pourrons plus JAMAIS toucher les indemnités Assedic du seul fait que nous sommes en deuxième catégorie ! Je sais, c'est injuste.
Alors nous vivons très en dessous du seuil de pauvreté. Un complément sera alors versé pour atteindre le minima social versé par l'AAH et ainsi atteindre le bas de l'ascenseur fleuretant avec le montant total de l'AAH soit 700 euros au grand maximum.
Aujourd'hui avec l'égalité des chances plus le RSA mi en place ce jour, nous devrions arriver à serrer la main des travailleurs pauvres. Corrigez moi si je me trompe, mais il me semble que si l'ont peut éviter la 2 catégorie, nous pourrons toujours gagner plus en percevant des indemnités de chômages plus conséquente que notre indemnité de misère que nous offres notre pays, celui des droits de l'homme.

Quant à la réinsertion par le travail pour nous handicapé, faute est de constater que les patrons préfèrent verser l'amende à AGEFIPH (Association de Gestion du Fonds pour l'Insertion professionnelle des Personnes Handicapées). La taxe s'élève à + de 15 000 euros/ans par têtes de pipe pour le non respect du cotât des 6% d'embauches des entreprises comprenant plus de 20 salariés. Le montant de la caisse et exorbitant, plus de 40 millions tapissent et croupissent dans cette association sans fond. Le gouvernement voyant grandir cette somme chaque année à décidé d'en prendre un peu pour renflouer ses propres caisses à fond perdu. Aberration est de constater qu'aucunes autres mesures et prisent d'un côté ou de l'autre pour montrer une réelle progression dans l'insertion par le travail et par conséquent nous redonner du baume au cœur mais surtout un moral et une confiance que nous avions avant de passer de l'autre côté.
Les personnes à mobilité réduite connaissent la crise depuis le jour ou toute leur vie à basculée. Aujourd'hui ils ne voient aucune différence ! Ou allons-nous ? Sachant que quant l'ont se retrouve en 2°catégorie c'est fini, la retraite à déjà sonnée, Les Pôles Emplois et autre CAP nous ne procurent plus de travail, notre handicap nous fait courber le dos tant notre fardeau est insoutenable aux yeux de beaucoup d'employeurs, ils nous regardent sans heureusement généraliser, comme des impotents inutiles et en éprouvent de la pitié ne faisant qu'aggraver notre envie de nous dépasser. L’Allemagne et bien plus avancé d'un point de vu de citoyenneté et civique, la Hollande et ses pays voisin c'est identique. La France doit réagir très vite si elle prétend être le pays des droits de l'homme le plus envié du monde ! En se jour de RSA je souhaite que le S portera bien tout son sens et feront de nous des être à part entière sur une égalité profonde et sincère et d'une Solidarité nouvelle nous menant toutes et tous sur le même pied d'égalité si il y à. Merci de m'avoir lu. Faites en de même et poussez vos coups de gueules, car sans eux, nous n'aurons aucun effet et serons privé de tout droit civique donc d'équitabilité.
jojo"è- 7 sept. 2010 à 16:49
je vais avoir 60 ans dans 3 mois ,sa fait 3 ans que je suis en invalidité categorie 2 et je touche 850euros par mois de la cram,et un complement de salaire verser tout les 3 mois par ma caisse retraite la carcept d un montant de 1980 euros je touche presque autant qua travailler.
Réponse
+4
moins plus
Je n'ai pas demandé à être handicapée et ce que je demande c'est une juste reconnaissance de mon état. Comme je le mentionnais dans mon message précédent j'ai toujours travaillé et n'ai jamais compté sur quelque aide que ce soit, mais ce qui m'est arrivé est indépendant de ma volonté et je préferais travailler et de loin plutôt que de me sentir inutile et être dépendante de mon mari à tout point de vue.

Je ne demande pas d'avoir le salaire d'une personne qui travaille et dans ces propos, on voit bien que quelqu'un qui occupe un emploi est infiniment plus considéré par la société que quelqu'un qui est dans la dfficulté sans l'avoir voulue et que cette personne ne mérite plus aucune considération. Essayez de vous mettre dans cette situation et à ce moment-là, vous comprendrez certainement ce que l'on peut ressentir.

Pour moi, percevoir environ 500 eruo serait déjà beaucoup !

kunst- 10 janv. 2010 à 10:13
Anne - Lise écrit :

Simple question: voudrez vous avoir le même salaire que quelqu'un qui travaille? Avotre avis de combien devrait être votre pension invalidité?

!!! Je trouve ta question fort déplacée Anne-Lise ! En plus d'être totalement indiscrète et dénué de sens puisque tu ne t’expliques pas sur ton état de santé ! Es tu Invalides ou bien portante ?!! Es tu bien pensante ou de mauvais conseils ?!!

lilika59 est très lucide elle concernant cette société qui n’a de cesse de ne pas respecter l’handicap en plus de toute dignité nous enlèves t’elle ! Y’en a marre sérieux !! Il y a de quoi en être hors de soi quant on voit que pour le cas de lilika et tant d’autres (Oubliez pas de lire les posts ci haut, vos réponses si trouvent peut être) après avoir travaillé et payer ses impôts comme tous « bons » citoyens « valides » cette société nous remercie bien et nous tire une révérence machiavélique quant nous nous retrouvons en position de handicap donc inutile à la société !!

Outré, dégoûté, dépité nous nous retrouvons quant nous sommes atteints d’un handicap lourd et qui plus est mal considéré voir pas du tout par les médecins conseils nous disant que nous ne pouvons plus travailler !! Honte a eux ! Mais que disent’ ils là ?!! Je répète brièvement : En 1ère comme en 2ème catégorie nous pouvons travailler, même en 3ème ou 4ème si elle existait on pourrait travailler, et d’ailleurs on travail tous les jours puisque l’ont est capable d’écrire, d’entendre, d’écouter, de lire, de penser, de voir, et j’en passe. Tout handicap à une place dans cette société au train de vie toujours plus fou pour ces dits « Valides » qui courent pour prendre un métro et arriver à l’heure au bureau. Nous handicapés ne pouvons plus courir, notre vie est bien différente sur ce point certes, mais là ce trouve notre nouvelle force, nous avons développé un 6ème sens inconnus pour bien des personnes, je commencerais par citer les patrons de PME comme tous les autres comptant plus de 20 salariés et devant respecter les 6% d’embauches de personnes à mobilités réduites. Seulement ces derniers préfèrent payer l’amende à l’AGEPHIP, soit 15 000 € / an équivalent à un salaire au SMIC ! C’est fou, m’est il en est ainsi, les patrons se disent – Je préfère payer l’amende plutôt que d’embaucher un handicapé, vous savez pourquoi disent ils ? Parce que je crains qu’il se mette en arrêt maladie sans cesse et qu’il me coûte plus cher qu’un ouvrier « Valide » acceptant lui les 15 000 €. Y’a du monde au portillon alors pourquoi embaucher un invalide ?!!

Mal considéré sommes nous. On parle plus haut de monter une association et ainsi démontrer de quoi sommes-nous capables, nous personnes dites à « Mobilités réduites » et bien je vous prends au mot ! Moi-même habitué au combat et sympathisant en plus d’être adhérent d’associations militantes dans le droit à l’insertion de personnes telles que nous, je souhaite vous venir en aide et vous apportez toutes réponses et autres décrets de lois permettant à chacun d’entre nous, de trouver et faire sa place à la force du 6ème sens que nous avons tous sus développer, et que nous nous devons d’imposer par courrier aux divers Conseils généraux jusqu'à l’Elysée si il le fallait. Manifester nos revendications afin d’être compris et pris en charge de manière conséquente et humainement possible par nôtre société Française dite celle des droits de l’homme. Battons nous, je vous promets un avenir difficile mais réalisable si nous nous regroupons en un mouvement un seul. N’hésitez pas à me contacter ainsi nous pourrons, ensemble se faire respecter mais avancer façon à dédiaboliser le « Handicap » et surtout ne resterions plus chacun dans son coin.

Courage à toutes et à tous. Happy new year 2010 et que celle-ci nous apporte fore et détermination.
A bon entendeur
Kunst.
Réponse
+4
moins plus
2ème catégorie: 265 à 1400 euros, pardon

Réponse
+3
moins plus
Bonjour à toutes les personnes comme moi qui sont concernées par un accident du travail que l'on a consolidé à torts. Une demande de séquelles indemnisables qui à ce jour n'a toujours pas été versées. On m'a consolidé fin 2008, bloqué mon dossier et archivé. Après 4 mois de suspensions d'indemnités, j'ai téléphoné, écrit, déplacée et une situation catastrophique matérielle la sécurité sociale m'a réouvert mon dossier, mais en maladie et je n'ai toujours pas repris mon travail, d'où une perte de salaire. Je suis toujours en soins et en rééducation et je ne suis plus apte à reprendre mon poste handicapée catégorie B. La médecine du travail m'a déclaré inapte et hélas et a demandé à mon employeur un poste allégé qui dit ne pas en avoir. D'où je suis toujours en maladie car mon état de santé ne me permet pas de reprendre mon activité. Je ne sais pas à ce jour ce que je vais devenir. On perd la santé au travail et c'est à nous de nous débrouiller pour survivre, une fois que l'on n'est plus bonne à travailler vous n'intéressez plus personne! Voilà cela m'a fait du bien de m'exprimer sur ce site. Je m'arme de courage et je vais continuer mon petit chemin de croix comme beaucoup d'autres! Mes amitiés à toutes les personnes qui se reconnaîtront CLAUDETTE DE MARSEILLE

Réponse
+3
moins plus
Bonjour ,
je suis en invalidité à 80% mais il n'est pas mentionné la catégorie.Qui peut me la fournir ?
Je touche 538 euros nets.
Mon état de santé s'est considérablement dégradé depuis ..Je dois reconnaître que je serais bien incapable de travailler .D'ailleurs , on veut que je sois hospitalisée mais personne ne sait où me mettre .Les cas à hauts risques font peur aux hôpitaux.
Invalidité + ALD , comment vivre seule ?

Perdue- 9 juil. 2010 à 13:46
Bonjour,
Hélas, en invalidité, on est "dépendant" de quelqu'un sinon, on ne peut pas vivre. En plus, il y a la question du logement et lorsque l'on est seul, ou seule, on ne trouve personne pour accepter de nous loger. Personnellement, j'ai "très peur de l'avenir". Je comprends très bien vos inquiétude et vos angoisses. Ca n'aura rien solutionné, mais parfois, quelques mots de réconfort, peuvent faire un peu de bien.
Bonne journée
Ce document intitulé « montant mini pension invalidité 2eme categor" » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une