Posez votre question Signaler

Comment se déclarer seul en tant qu'étudiant [Résolu/Fermé]

tatia - Dernière réponse le 7 févr. 2011 à 16:37
Bonjour,
je suis actuellement étudiante en terminale et je souhaite faire mes études supérieur sur Paris. Je suis domiciliée à Marseille et le revenu brut global 2007 de ma mère et de mon beau-père ne me donne droit à aucune aide selon le simulateur CROUS. Ceux-ci étant marier et ensemble à cette époque, ils le sont encore mais ne vivent plus ensemble et leurs compte est aujourd'hui séparer. De plus mon père ne verse aucune pension à ma mère celle-ci ayant 2 enfants à charge et gagnant 1800 euros par mois. Comment est-ce que je peu être aider dans la suite de mes études supérieur? Est-ce qu'il serait mieux que je me déclare seul? Puis-je le faire en tant qu'étudiante?
Lire la suite 
Réponse
+27
moins plus
Bonjour Sophie,

Je vais essayer de répondre à vos questions.
Je suis un peu renseignée car après mon fils aîné, c'est maintenant ma fille qui poursuit des études. Les conditions familiales ayant évoluées, j'ai de ce fait des scénariis différents dans mon expérience.

Tout d'abord, vous parlez de septembre 2010 pour une installation commune avec votre ami. Est ce bien 2010 que vous vouliez écrire ou 2009 ?

Pour ce qui concerne l'allocation logement, je ne peux que vous remettre la même chose que j'ai indiquée aux précédents intervenants. Il faut voir si vos parents perçoivent encore des allocations familiales pour vous et comparer la somme qu'ils reçoivent et celle que vous pourriez recevoir au titre de l'APL.
Si vous choisissez l'option de demander une allocation logement, je vous conseille d'aller sur le site de la CAF et de faire des simulations et de comparer :
- un titulaire du contrat de location
- deux colataires
- un couple (mais là il est supposé que vous vivez mariés ou en concubinage ..)

J'ai fait ces simulations avec des chiffres fictifs bien sûrs et j'ai trouvé que c'est la colocation qui est la plus avantageuse. Mais, les chiffres étaient fictifs et il vaut mieux vérifier.
Il ne faut pas perdre de vue que le contrat de location sera alors établi aux noms des deux personnes et que vous devrez être solidaires pour le paiement. Je ne pense pas que les propriétaires aient des objections à ce type de location mais il faut bien le leur faire préciser et être sûr qu'ils sont d'accord.

Pour ce qui est de vous déclarer seul (au niveau des revenus fiscaux), c'est au moment des prochaines déclarations de revenus (en avril- mai 2010) que vous pourrez le faire si vous le désirez. Je suppose que vous êtes tous les 2 majeurs. Si vous n'avez pas encore fait de déclaration personnelle, c'est que pour l'instant vous avez été rattachés à celle de vos parents.
Selon le niveau d'aide financière que vos parents sont prêts ou en mesure de vous apporter, il faut encore comparer les différentes situations. Selon la composition de votre famille et ses revenus, il peut être intéressant pour vos parents de vous rattacher à leur foyer fiscal ou bien au contraire de déclarer le versement d'une pension alimentaire. C'est cette pension alimentaire que vous déclareriez de votre côté comme revenus.
En ce qui concerne les bourses (CROUS ), ce sont les revenus des parents qui sont retenus sauf s'ils n'assurent plus de soutien matériel (voyez le lien que j'ai mis dans le post n°7). Et ce sont les revenus de l'année n-2 qui sont pris en compte.

Voilà un lien pour les bourses pour les infirmières
http://www.infirmiers.com/...

En voici un extrait qui définit l'indépendance financière :
"Pour être considéré comme « indépendant financièrement » pour les moins de 26 ans et ne plus être à la charge de ses parents ou tuteurs, l’étudiant doit justifier :
D’un revenu personnel minimum de 50 % du SMIC brut annuel (Environ 7926 € brut) ou pour le couple d’un revenu au minimum égal à 90 % du SMIC brut annuel (Environ 14 266 € brut) durant l’année précédente.
D’un domicile différent de celui de ses parents,
D’une déclaration fiscale (= Impôt sur le revenu) séparée de ses parents.
Au delà de 26 ans, seul les revenus fiscales de l'étudiant sont pris en compte.
"


Pour ce qui est de votre ami, certains départements aident financièrement les étudiants en médecine à financer leurs études en contrepartie d'occupation d'un poste sur leur territoire (souvent dans les zones rurales) pendant un certain temps. Il faudrait voir avec votre conseil général.

Je n'ai malheureusement pas trouvé d'autres aides pour l'instant.
Il existe bien sûr aussi les "prêts étudiants" mais je ne conseillerai pas ce financement à mes proches. Vous allez certes avoir des finances sur le moment mais vous entrerez ensuite sur le marché du travail avec une dette avant même de gagner votre vie (à proscrire donc selon moi).
Certains étudiants travaillent parallèlement à leurs études pour s'assurer un minimum de revenus. Ce n'est pas non plus selon moi une bonne solution. Le temps et l'énergie investis dans le "petit boulot" vont manquer pour le travail à affecter aux études. De plus, vous avez tous les deux choisis des filières qui demandent beaucoup d'investissement pour réussir. Donnez la priorité à vos études me semble indispensable.

Voilà ce que je peux vous conseiller aujourd'hui au vu des éléments que vous avez donnés.
Si vous souhaitez me donner des infos plus détaillées pour que je vois si je peux affiner mes conseils, vous pouvez m'écrire à :
marie-du@laposte.net

Je vous souhaite une bonne fin de journée et bon courage pour la rentrée.

Sophie- 27 août 2009 à 23:33
Bonjour Sophie,

Je vais essayer de répondre à vos questions.
Je suis un peu renseignée car après mon fils aîné, c'est maintenant ma fille qui poursuit des études. Les conditions familiales ayant évoluées, j'ai de ce fait des scénariis différents dans mon expérience.

Tout d'abord, vous parlez de septembre 2010 pour une installation commune avec votre ami. Est ce bien 2010 que vous vouliez écrire ou 2009 ?

Je parle de la rentrée 2010 effectivement :)

Pour ce qui concerne l'allocation logement, je ne peux que vous remettre la même chose que j'ai indiquée aux précédents intervenants. Il faut voir si vos parents perçoivent encore des allocations familiales pour vous et comparer la somme qu'ils reçoivent et celle que vous pourriez recevoir au titre de l'APL.
Si vous choisissez l'option de demander une allocation logement, je vous conseille d'aller sur le site de la CAF et de faire des simulations et de comparer :
- un titulaire du contrat de location
- deux colataires
- un couple (mais là il est supposé que vous vivez mariés ou en concubinage ..)

J'ai fait ces simulations avec des chiffres fictifs bien sûrs et j'ai trouvé que c'est la colocation qui est la plus avantageuse. Mais, les chiffres étaient fictifs et il vaut mieux vérifier.
Il ne faut pas perdre de vue que le contrat de location sera alors établi aux noms des deux personnes et que vous devrez être solidaires pour le paiement. Je ne pense pas que les propriétaires aient des objections à ce type de location mais il faut bien le leur faire préciser et être sûr qu'ils sont d'accord.

Ok, merci beaucoup, le problème c'est que je ne comprends pas tout dans la simulation des APL de la CAF, genre revenus par ex et ensuite ce qu'on a perçu ou quelque chose comme ça y'a des subtilités que j'ignore car je n'y connais rien dans ce domaine:

Indiquez le montant total de vos salaires : € (je ne travaille que l'été et je ne le déclarais pas...)
Indiquez le montant des frais réels : €
Indiquez le montant des indemnités
journalières de sécurité sociale : €
Indiquez le montant des allocations
de chômage :

et


Pensions,retraites,rentes soumises à l'impôt : €
Majoration de pension ou de retraite pour enfant à charge : €
Revenus non salariés (BIC, BNC, ...) : €
Déficits de l'année 2007 : professionnels, fonciers €
Autres revenus (revenus fonciers, revenus des capitaux mobiliers : actions, obligations...)
Indiquez leur montant après abattement

et

Montant total des pensions alimentaires versées, dans les limites admises par le fisc : €
Frais de tutelle ou de curatelle, CSG
déductibles des revenus du patrimoine €
Cotisations volontaires de Sécurité Sociale,
plans d'épargne retraite (Perp, Préfon...)


Pour ce qui est de vous déclarer seul (au niveau des revenus fiscaux), c'est au moment des prochaines déclarations de revenus (en avril- mai 2010) que vous pourrez le faire si vous le désirez. Je suppose que vous êtes tous les 2 majeurs. Si vous n'avez pas encore fait de déclaration personnelle, c'est que pour l'instant vous avez été rattachés à celle de vos parents.
Selon le niveau d'aide financière que vos parents sont prêts ou en mesure de vous apporter, il faut encore comparer les différentes situations. Selon la composition de votre famille et ses revenus, il peut être intéressant pour vos parents de vous rattacher à leur foyer fiscal ou bien au contraire de déclarer le versement d'une pension alimentaire. C'est cette pension alimentaire que vous déclareriez de votre côté comme revenus.

Heu si je décide de partir je ne pense pas que mes parents auront les moyens de me donner une pension ou une aide...


En ce qui concerne les bourses (CROUS ), ce sont les revenus des parents qui sont retenus sauf s'ils n'assurent plus de soutien matériel (voyez le lien que j'ai mis dans le post n°7). Et ce sont les revenus de l'année n-2 qui sont pris en compte.

Voilà un lien pour les bourses pour les infirmières
http://www.infirmiers.com/...

En voici un extrait qui définit l'indépendance financière :
"Pour être considéré comme « indépendant financièrement » pour les moins de 26 ans et ne plus être à la charge de ses parents ou tuteurs, l’étudiant doit justifier :
D’un revenu personnel minimum de 50 % du SMIC brut annuel (Environ 7926 € brut) ou pour le couple d’un revenu au minimum égal à 90 % du SMIC brut annuel (Environ 14 266 € brut) durant l’année précédente.
D’un domicile différent de celui de ses parents,
D’une déclaration fiscale (= Impôt sur le revenu) séparée de ses parents.
Au delà de 26 ans, seul les revenus fiscales de l'étudiant sont pris en compte. "

Donc il faut remplir tous ces critères là ou un seul?


Pour ce qui est de votre ami, certains départements aident financièrement les étudiants en médecine à financer leurs études en contrepartie d'occupation d'un poste sur leur territoire (souvent dans les zones rurales) pendant un certain temps. Il faudrait voir avec votre conseil général.

Oui, nous sommes au courant de cela mais il ne souhaite pas faire de médecine générale et nous ne souhaitons pas rester 10 ans en campagne.


Je n'ai malheureusement pas trouvé d'autres aides pour l'instant.
Il existe bien sûr aussi les "prêts étudiants" mais je ne conseillerai pas ce financement à mes proches. Vous allez certes avoir des finances sur le moment mais vous entrerez ensuite sur le marché du travail avec une dette avant même de gagner votre vie (à proscrire donc selon moi).
Certains étudiants travaillent parallèlement à leurs études pour s'assurer un minimum de revenus. Ce n'est pas non plus selon moi une bonne solution. Le temps et l'énergie investis dans le "petit boulot" vont manquer pour le travail à affecter aux études. De plus, vous avez tous les deux choisis des filières qui demandent beaucoup d'investissement pour réussir. Donnez la priorité à vos études me semble indispensable.

Voilà ce que je peux vous conseiller aujourd'hui au vu des éléments que vous avez donnés.
Si vous souhaitez me donner des infos plus détaillées pour que je vois si je peux affiner mes conseils, vous pouvez m'écrire à :
marie-du@laposte.net

Merci beaucoup, je vous lirai dès que je pourrais, je m'octroie une semaine de vacances avant la rentrée :)


Je vous souhaite une bonne fin de journée et bon courage pour la rentrée.
Réponse
+5
moins plus
Bonjour tatia,

Je suis maman d'une étudiante boursière et je vais essayer de vous donner quelques éléments pour vous aider à décider ce qui sera le mieux pour vous.
Avant de faire une déclaration séparée auprès du service des impôts ou une demande auprès de la CAF, vous devez vérifier ce qui sera le plus avantageux pour vous et votre mère (je suppose que, quel que soit votre choix, elle continuera de vous aider) :

- si vous demandez une allocation logement, vous ne serez plus comptée comme à charge de votre mère et le montant des allocations familiales qu'elle reçoit risque d'être revu à la baisse si vous êtes actuellement prise en compte pour leur calcul; il faut donc voir si l'allocation logement compense ou non la perte d'allocations familiales (vous parlez de 2 enfants à charge : est ce en vous comptant dans ces 2 enfants ?).

- Les bourses versées par le Crous sont, en principe, fonction de la situation des parents, même si l'étudiant fait une déclaration de revenus séparée. Faire une déclaration n'est donc pas un élément déterminant pour être boursier

Pour ce qui est des revenus des parents à retenir, je vous mets le lien vers la circulaire ministérielle qui explique les différents cas (parents séparés avec ou sans pension alimentaire, baisse de revenus, ...)http://www.education.gouv.fr/bo/2008/26/ESRS0800122C.htm (paragraphes 1.1.1 , 1.1.2 et 1.2.1).

Pour ce qui est de vous déclarer vivant en concubinage, voyez le paragraphe 1.2.2 ; je ne suis pas sûre qu'il soit judicieux de se déclarer en concubinage juste pour être boursier si par ailleurs le couple formé ne l'est que dans ce but. Si vous étudiez pendant plusieurs années, il sera peut être difficile de rester ensemble ... pour des raisons diverses. Et il est difficile de déclarer maintenant un concubinage qui ne commencerait qu'en septembre ou octobre ...

Votre choix doit s'effectuer par rapport à tous ces éléments ; votre âge (vous êtes en terminale donc certainement mineure. La déclaration séparée pourra peut être paraître bizarre pour l'année 2008....), les allocations familiales perçues par votre mère, la raison du non versement de pension par votre père, sont entre autres des éléments que vous seule connaissez. Il est difficile sans les connaître de vous conseiller au mieux. Je ne peux que vous donner les pistes ci-dessus évoquées.
Vous pouvez peut être essayer de vous rendre au Crous à Marseille pour recueillir des conseils par rapport aux revenus à déclarer.

Si je n'ai pas été très claire sur certains points, n'hésitez pas à me demandez des précisions.
Mais quel que soit le scénario que vous adoptez, faites une demande de bourses auprès du Crous. Il vous en coûtera les frais de dossiers (5,50 € en Poitou Charentes) mais vous serez sûre de vos droits. Le simulateur est basé sur le barème 2008/2009 et les plafonds de celui pour la prochaine rentrée scolaire seront différents.

Bon courage dans vos démarches,

dine- 19 févr. 2010 à 12:49
bonjour !
je vois que vous etes bien informée quant à l'octroit de bourses. dans ma situation je ne sais pas trop comment faire ??
en fait voila j'ai arreté mes études après obtention de ma licence en 2006 je vis en concubinage depuis deux ans et ai donc une déclaration de revenus differente de celle de mes parents (or sur les dossiers de demande de bourses sont tjrs demandés les revenus des parents il n'y a pas d'option pour d'autres situations)
je travaille actuelement mon fiancé aussi mais je souhaite reprendre mes etudes pour une profession plus proche de mes aspirations
si mes revenus ne depassent pas le seuil autorisé ai-je droit aux bourses??
mieux vaut t'il que je passe par le biais de pole emploi en arretant mon boulot et en m'inscrivant aux demandeurs d'emploi ? cette demarche m'apporterait t'elle des aides pour la reprise de mes etudes???
merci d'avance pour votre aide
amicalement
amandine
Réponse
+3
moins plus
Je suis tombé sur ce Forum car je cherchais des réponses a mes questions... Et finalement, mon cas ressemble un peu au tiens.

Je passe en Terminale moi aussi et compte me diriger vers des Etudes de médecine. Je suis du Nord (59) et envisage de faire mes études à St Etienne.
Avec le revenu de mes parents je n'ai le droit à aucune aide, ni APL, ni Bourse, rien du tout.
Et donc je comptais me déclarer seul moi aussi. Mais apparament d'après vous Cathy, même si je suis déclaré seul, je n'aurais pas le droit aux Bourses??? Le crous se baserait quand même sur le revenu des parents? C'est Bizzard non?
Et pour l'APL, j'ai fait des simulations si je suis seul, et j'y aurais droit aussi.

Réponse
+2
moins plus
Bonjour Terminale S,

Si je comprend bien, vous entrez en terminale à la prochaine rentrée. Vous avez donc encore un an avant d'entrer en fac. Mais il est bien de voir un peu en avance ce qui sera possible ou non.

Pour ce qui concerne l'allocation logement,il y a un choix à faire si vos parents recoivent des allocations familiales pour vous : soit ils continuent à vous garder à charge et continuent de recevoir les allocations qui correspondent, soit vous demandez une allocation logement mais alors vous ne serez plus compté comme à charge de vos parents du point de vue des allocations familiales. Il faut comparer les deux situations et garder celle qui est la plus intéressante financièrement (je prend bien sûr comme hypothèse que vos parents, comme beaucoup, vont s'impliquer dans votre budget d'étudiant).
Sachez que les étudiants ont droit à une allocation logement à partir du moment où ils ne sont plus à charge de leurs parents du point de vue de la CAF. Les revenus de leurs parents n'interviennent pas dans ce scénario.


Pour ce qui est des bourses du Crous, ce sont les revenus des parents qui sont effectivement pris en compte car comme je l'ai écrit juste au dessus, ce sont eux génèralement qui continuent d'assurer les dépenses de l'étudiant. Il semble donc logique que les aides soient fonction des revenus des parents (tous les étudiants sont par définition sans ressources salariales) même si les plafonds sont discutables.
En pratique, ce sont les revenus de l'année (n-2) qui sont retenus sauf changement notable dans la situation familiale ou professionnelle.
Comme pour l'APL, il faut comparer les 2 situations : déclaration séparée ou rattachement au foyer de vos parents (après 18 ans, il faudra faire le choix).
Si vous faites une déclaration séparée, vos parents pourront déclarer vous verser une pension alimentaire (il y a un plafond à respecter : 5729 € pour la déclaration des revenus 2008 et il faut pouvoir justifier les dépenses - loyer, nourriture, déplacement et quelques bricoles arrivent vite à ce montant) ce qui réduira leurs revenus et vous permettra peut être d'avoir droit à une bourse.

Attention : il faudrait vérifier si vous pouvez rester à charge de vos parents au point de vue de la CAF et faire une déclaration séparée pour les revenus. Je ne pense pas que celà soit compatible mais je ne veux pas être affirmative à 100 %.

J'espère ne pas avoir été trop brouillon dans mes explications. Je visualise bien le problème et j'ai étudié tous les scénarios quand mes enfants ont commencé leus études. Pour votre part, il faudra y travailler sérieusement au moment de la déclaration des impôts (en avril - mai prochains) et faire un choix.

Certains départements aident les étudiants lors de leur 1ère année d'études après le bac sous certaines conditions, d'autres accordent des aides aux étudiants médecin (sous conditions également, comme par exemple s'engager à exercer dans leur département pendant un certain temps). Ce sont peut être aussi des pistes à rechercher et à étudier.

Si quelque chose vous parait flou dans mes propos, n'hésitez pas à demander des explications. De même si vous avez d'autres questions sur ce sujet. Je ne maîtrise pas tout mais certains points commencent à être un peu plus clairs avec l'expérience. Et il est toujours bon de partager ce que l'on sait.

Bon courage pour la rentrée ... et bonne fin de vacances.

christine- 16 févr. 2010 à 14:54
Bonjour, j'aimerai savoir si j'ai le droit de ma déclarer seule, si je suis sans revenu, étudiante bien sur, parce que ma mère qui est veuve ne peut et ne veut plus subvenir à mes besoins? si oui , comment faire? merci
Réponse
+2
moins plus
D'accord d'accord.

En ce qui concerne l'APL, j'avais bien compris la situation.
En contrepartie, cette histoire de Bourse me décoit énormément... Imaginons que mes parents refusent totalement de m'aider, comment fais-je? Pas de bourses car leurs revenus sont trop élevés...

Il doit bien y avoir une alternative pour ce cas. Parce que entre nous, mes parents ne veulent pas trop trop dépenser dans mes études...

Réponse
+2
moins plus
Pour Terminale S,

C'est vrai que nous autres, parents, nous avons quelquefois un peu peur quand nos enfants se lancent dans des études post bac. On ne sait jamais trop où l'on va et on a l'impression de ne pas tout maîtriser.
De plus, si on écoute les reportages que l'on voit à la télé, on a l'impression qu'il faut une fortune à un étudiant pour vivre. Le plus gros "poste" de dépense est le loyer et il varie bien sûr selon les villes. En dehors de celà, il faut compter la nourriture (mais avant la fac, un étudiant mange déjà ! Ce n'est donc pas une nouvelle dépense !), les déplacements (variables selon le besoin de se retrouver en famille et la distance à parcourir), l'assurance du logement et de responsabilité civile (50 € en moyenne), la sécurité sociale selon l'âge et le régime de sécurité sociale des parents (exonération de paiement si boursier même à l'échelon 0), les vêtements (mais là encore, ce n'est pas une nouvelle dépense). Les fournitures scolaires deviennent un tout petit poste de dépense : classeurs, feuilles, stylos et quelquefois une petite participation pour des polycopiés (qui remplacent les livres),
Voilà ce que je peux vous dire pour les dépenses que j'engage pour ma fille (en fac de pharmacie donc un peu cousin de ce que vous envisagez pour les frais scolaires). Ces éléments vous aideront peut être à rassurer vos parents ....
Je n'ose pas vous parler du budget loisir : la 1ère année de pharmacie ou de médecine demande énormément de travail personnel pour réussir le concours. Alors, voilà un poste qui est tout petit !
Vous pouvez peut être aller voir le marché de l'immobilier sur St Etienne ; vous aurez ainsi une idée du prix des loyers qui se pratiquent (essayer de voir près de la fac par exemple pour éviter les frais de bus - voir entre autres sur le site du Crous les annonces de particuliers, sur le site "seloger.com" .....).

Maintenant, si vos parents venaient à refuser complètement de vous aider, vous pourrez toujours essayer de voir avec le Crous pour une aide d'urgence annuelle (attention, celle ci n'est versée que pendant 9 mois de l'année scolaire). Je vous met un lien vers leur page :
http://www.cnous.fr/_vie_268.htm
Si vous déposez un tel dossier d'aide, il faut qu'il soit sérieux et vérifiable bien sûr ( l’étudiant en situation d’indépendance fiscale qui ne bénéficie plus du soutien matériel de ses parents. Cette situation est appréciée à partir d’un dossier comprenant des justificatifs de l’ensemble des revenus de l’étudiant et attestant l’existence d’un domicile séparé.).

J'espère que ces éléments auront tendance à vous rassurer un peu.
Petite question : ne serait il pas plus simple de rester dans votre académie pour continuer vos études ? Les frais de voyage seraient réduits et il est quelquefois bon de pouvoir revenir chez soi (surtout la 1ère année qui demande une adaptation à cette nouvelle vie où vous devez assumer plein de choses nouvelles).

Si je pense ou si je trouve d'autres idées à vous souffler, je ne manquerai pas de revenir poster içi.

nana8542- 7 févr. 2011 à 16:37
pour rester dans son académie il y a plusieurs points importants qui doivent être remplis comme par exemple: que la formation choisie soit enseigner dans cette académie ou encore être accepté dans les écoles qui propose la formation
sans ces 2 points réunis il me semble que vos chance soit quelque peu comprises
Réponse
+1
moins plus
Réponse à Sophie

Voilà quelques éléments pour simuler le calcul de l'allocation logement.
* Indiquez le montant total de vos salaires : € (je ne travaille que l'été et je ne le déclarais pas...)
Indiquez le montant des frais réels : €
Indiquez le montant des indemnités
journalières de sécurité sociale : €
Indiquez le montant des allocations
de chômage :

Si vous ne déclarez rien aux impôts, il faut inscrire : 0

* Montant total des pensions alimentaires versées, dans les limites admises par le fisc : €
Frais de tutelle ou de curatelle, CSG
déductibles des revenus du patrimoine €
Cotisations volontaires de Sécurité Sociale,
plans d'épargne retraite (Perp, Préfon...)

Etant donné que vous êtes étudiante, je ne pense pas que vous versiez une pension alimentaire à une personne, vous ne devez pas avoir de patrimoine ; je ne pense pas que vous cotisiez à la sécurité sociale ni que vous avez des plans d'épargne retraite.
Si vous ne versez aucune somme pour ces raisons, vous pouvez inscrire dans ces rubriques : 0

* Heu si je décide de partir je ne pense pas que mes parents auront les moyens de me donner une pension ou une aide...
Voici un lien qui définit les conditions de versement d'une pension alimentaire à un enfant majeur.
http://doc.impots.gouv.fr/aida2009/brochures_ir2009/lienBrochure.html?ud_038.html

L'aide des parents peut être le versement régulier d'une somme (tous les mois par exemple). Mais elle peut être également constitué par le paiement de différentes dépenses (courses, facture EDF, achat de vêtements, de fournitures scolaires, participation aux frais de déplacement, .....) réparties sur toute l'année. Il faut garder les justificatifs de paiement en prévision d'une éventuelle vérification par l'administration.

* Donc il faut remplir tous ces critères là ou un seul?
Il faut remplir les trois conditions en même temps :
- condition de revenus
- domicile différent
- déclaration séparée

J'espère que ces éléments vous permettront d'étudier de manière plus affinée les différents scénarios possibles et qu'ils vous aideront à faire un choix.
Si vous avez d'autres questions ou bien si quelque chose ne vous paraît pas clair dans mes réponses, n'hésitez pas à mettre un message.
Bon courage pour ce début d'année scolaire.

Réponse
+1
moins plus
moi la bourse rentrée 2010 a baisse de 100 euros ma mere est veuve et loin d avoir 19000 de l annee car avec 19000 l annee ca doit etre 6 echelon degueu pas fini la galere et ces bourges me degoutent toujours des privilegies ve ecrire l unef le signaler

Réponse
+0
moins plus
Pour avoir les aides au logement par le CROUS il est toujours possible de se déclarer seule.
Rattachement fiscal au domicile d'un des deux parents ça peut être avantageux pour lui mais on ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre.

Réponse
+0
moins plus
Merci de votre réponse mais je ne sais pas comment le faire. Et ai-je le droit de me déclarer seul en tant qu'étudiante et sans revenu? Ou est-ce mieux de me déclarer en concubinage avec un autre étudiant mais travaillant à temps partiel?

Réponse
+0
moins plus
En ce qui concerne le choix de l'academie : A st Etienne, j'ai un ami qui veut bien faire une colocation avec moi.
Dans le Nord aussi je pourais trouver, mais je connais trop de monde. Et a lille aussi je connais beaucoup de monde et je préfère être le moins attaché possible, je préfère être seul pour étudier.

J'ajoute que je n'ai pas envie de faire ma vie a Lille, St Etienne est une belle porte vers le Sud.

Enfin, les loyers à lille et même autour, son très très chers, alors qu'à St Etienne, grâce ou a cause de son passé industriel très lourd, les loyers sont beaucoup plus bas.
Ca s'explique aussi par la présence de La Grande Ville de Lyon a 70km a peine...

Réponse
+0
moins plus
Voilà des arguments qui tiennent la route pour le choix de la ville.
Vous partez avec l'envie de travailler et c'est un bon point. C'est un élément important pour réussir.
La faculté de médecine est certainement plus petite à St Etienne qu'à Lille en plus, donc à taille plus humaine pour étudier.

La colocation peut être une bonne idée pour ne pas se retrouver dans un tout petit studio. Il faut bien s'entendre avec le colocataire et bien mettre les choses au point au départ je pense. Mais pour une adaptation à une prise en compte des problèmes quotidiens, ce peut être une bonne solution (à deux, on peut s'aider et discuter).

oups !! J'ai oublié l'électricité dans ma liste du message précédent (donc souvent le chauffage).

Réponse
+0
moins plus
Bonsoir,

Je poste ici car Cathy vous m'avez l'air très bien renseignée!

En fait en septembre 2010 mon amie t moi aimerions nous mettre en appartement ou studio, je suis étudiante infirmière et bénéficie d'une petite bourse par la conseil régional, mon ami bénéficie de presque aucune bourse par le CROUS (il est étudiant en médecine). Nos revenus sont donc très faibles.

Nous aimerions savoir si en nous déclarant seul (d'ailleurs comment cela se passe?) nous aurions plus d'aides.
En dehors des APL (d'ailleurs c'est plus avantageux de prendre un appart à un seul nom ou de faire des APL pour 2?) quelles autres aides pouvons nous envisager?

En effet nous aimerions savoir comment vivre ensemble en appartement avec très très peu de revenus. J'ai l'impression que cela est possible pour les autres alors pourquoi pas pour nous? Merci d'avance!

Cordialement!

Réponse
+0
moins plus
Bonsoir!


Je traînais sur le net à la recherche de sujet de ce type et vous allez peut être pouvoir m'aider vu que vous avez pas mal de connaissances là dessus!
Voilà je suis étudiant en Master 2 (bac + 5) et l'année prochaine je refais un master au Canada.
Seulement voilà, je vais certainement toucher une bourse Crepuq qui est très légère 400€ (je dois payer le logement, la nourriture et le matériel) et je me demandais s'il était possible d'avoir les bourses en France.
Je ne suis pas boursier mais compte tenu de la distance et peut être que si mes parents me déclarent seul ça peut marcher non?

Merci!

Réponse
+0
moins plus
Juste quelques mots pour Sophie et fearider.ju.
J'ai vu vos messages et je vais essayer de venir vous répondre demain.
Bonne soirée

Réponse
+0
moins plus
Merci beaucoup pour toutes ces infos!

Concernant ceci:

En voici un extrait qui définit l'indépendance financière :
"Pour être considéré comme « indépendant financièrement » pour les moins de 26 ans et ne plus être à la charge de ses parents ou tuteurs, l’étudiant doit justifier :
D’un revenu personnel minimum de 50 % du SMIC brut annuel (Environ 7926 € brut) ou pour le couple d’un revenu au minimum égal à 90 % du SMIC brut annuel (Environ 14 266 € brut) durant l’année précédente.
D’un domicile différent de celui de ses parents,
D’une déclaration fiscale (= Impôt sur le revenu) séparée de ses parents.
Au delà de 26 ans, seul les revenus fiscales de l'étudiant sont pris en compte. "

Je ne remplie pas le premier critère? Donc j'oublie tout?

Merci encore! Vous êtes d'une grande aide!

Cathy162 351Messages postés vendredi 23 mai 2008Date d'inscription 19 avril 2010Dernière intervention - 8 sept. 2009 à 00:36
Ben, oui ! Malheureusement, si vous ne répondez pas à un critère, vous ne pouvez pas être considérée comme indépendante financièrement.

Si vous avez besoin d'autres éclaircissements, n'hésitez pas ; j'essaierai de répondre à vos questions. Je n'ai pas toutes les réponses, juste un peu d'expérience et l'habitude de "fouiner" dans les textes ! Et je trouve dommage que les gens soient mal informés de leurs droits. Aussi partager des connaissances me paraît naturel.

Bonne soirée ... ou bonne journée.
Réponse
+0
moins plus
Réponse à Fearider.ju

Bonsoir,

Je ne connaissais pas les bourses Crepuq ; elle vous est attribuée par un organisme Canadien ?

Je suppose que vous passerez toute l'année scolaire au Canada (d'après votre message).
Je ne suis pas certaine que vous puissiez faire une demande de bourses auprès du Crous en donnant la distance logement familial - Canada :

extrait des conditions générales d'attribution du Cnous ( http://www.cnous.fr/_vie__dossier_15.736.270.htm ) :

Les études autorisées

Pour bénéficier d’une bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux ou d’une allocation d’études, l’étudiant doit être inscrit en formation initiale, en France ou dans un État membre du Conseil de l’Europe, dans un établissement d’enseignement public ou privé et dans une formation habilitée à recevoir des boursiers.


Mais vous pouvez poser la question au Crous pour en être sûr.

En ce qui concerne une déclaration de revenus séparée, je ne peux que vous dire de lire ce que j'ai écrit à Sophie dans le post 10 à ce sujet. Sauf si vos parents n'assurent plus vos dépenses, ce sont leurs revenus qui sont pris en compte. Il faut voir s'il est plus interressant de vous déclarer avec eux ou bien de faire une déclaration séparée avec versement d'une pension alimentaire (que vos parents déduiront de leurs revenus - plafond de la pension : 5729 € pour 2008).

Pour financer votre année d'études, je vais vous souffler des pistes (ma fille a effectué un stage au Québec et elle a bénéficié de ces aides) :
- le conseil régional (certains versent des aides aux étudiants sous conditions)
- le conseil général ( " " "" "" "" )
-Je ne sais plus si le Crous peut aider les étudiants non boursiers (s'il lui reste des crédits) ; je vérifie et je vous le dis.
-Pour voyager et être logé à des tarifs raisonnables au Québec, ma fille avait sollicité l'OFQJ. Il existe peut être un organisme équivalent pour le Canada. C'était très intéressant financièrement.

Si vous voulez partir pour l'année scolaire 2010 - 2011, vous avez effectivement intérêt à rassembler maintenant les éléments utiles et commencer à préparer votre dossier.

Si je trouve d'autres éléments, je vous en ferai part. J'espère que ces infos vous permettront déjà de trouver quelques aides. N'hésitez pas à me demander des éclaircissements si besoin.
Bon courage dans vos études

Nemesis- 9 sept. 2009 à 19:49
Bonjour,

Désolée de poster une question qui s'éloigne un peu du "thème principal", mais j'ai besoin de réponses à mes questions le plus rapidement possible car je me trouve dans une situation assez embarrassante.

J'ai 18 ans, je suis en deuxième année de fac d'anglais et suis boursière. Je compte m'installer avec mon copain; nous avons trouvé un appartement et demain nous sommes sensés ramener tous les justificatifs requis à l'agence immobilière afin de le réserver. Seulement mes parents m'affirment que si je me déclare comme colocataire et ne réside plus avec eux, ils perdront une grosse partie de leurs allocations familiales et se retrouveront, pardonnez l'expression, dans la merde; (ils ont trois enfants à leur charge, moi incluse). En bref, ils sont d'accord pour que je parte, mais à condition que je ne déclare pas avoir quitté le domicile familial. Je pense que cela est totalement illégal, et je n'ai aucunement envie de m'attirer mes ennuis. Qui plus est, je n'aurai pas l'impression d'être réellement chez moi, mon courrier ne me sera pas remi directement mais chez eux, je ne pourrais toucher d'APL, etc. Seulement je ne veux pas me mettre mes parents à dos et encore moins leur créer des soucis financiers. Ils sont même prêts à me verser 125€ par mois en compensation des APL que je ne pourrais toucher puisque non déclarée. Je suis perdue.
Réponse
+0
moins plus
Bonjour,

Merci BEAUCOUP Cathy pour ces réponses!!!
J'ai mal formulé mon départ, je pars en fait pour le Québec, à Chicoutimi.

Je vais cet apr!s midi aux impôts afin de me séparer de mes parents (administrativement!) et ainsi voir s'il est possible que j'ai des bourses.
Je ne sais pas s'il est plus avantageux que je signale que mes parents me versent une pension alimentaire ou non.

Vous auriez d'autres pistes pour financer l'année? Et au niveau régional et général comment faut-il procéder?

Je vais également me renseigner pour le Crous, étant donné que je serai tout de même inscrit à la fac en France.

Merci beaucoup!

Julien

Réponse
+0
moins plus
Bonjour Julien,

Ouahou, le Québec ! Il paraît que c'est un très joli pays et que les gens sont accueillants. Ma fille et sa copine y ont passé 3 mois en stage et en sont revenus enchantées. Si j'ai bien compris, pour vous, ce sera l'année scolaire entière. Encore plus de temps pour découvrir ce pays.

Pour le versement d'une pension alimentaire par vos parents, tout dépend de votre âge. Si vous avez plus de 26 ans, ce sont vos revenus qui seront retenus par le Crous. Si vous avez moins de 26 ans , sauf "abandon" par vos parents, ce sont leurs revenus qui seront retenus pour le calcul d'une bourse du Crous. Le fait de vous verser une pension alimentaire fera diminuer leurs revenus et vous permettra peut être d'être boursier.
Si vous utilisez le simulateur du Cnous, il n'y a pas de case de prévu pour inscrire la pension alimentaire versée par les parents. Seul leur revenu brut global est demandé.
Vous pouvez effectuer une simulation en indiquant dans la case "revenu brut global" leur revenu brut diminué de la pension alimentaire (5729 € pour 2008). Celà vous donnera une idée du niveau possible de bourse avec ce revenu "corrigé".
Pour ma fille, notre revenu brut lui permettrait d'avoir une bourse à l'échelon 0 . Nous faisons une demande via le site internet. Ensuite, quand nous recevons le dossier "papier", nous joignons une copie de notre avis fiscal ainsi qu'une lettre demandant que ce soit pris en compte notre revenu imposable réel (revenu brut moins la pension). Elle a ainsi une bourse à l'échelon 1.

Je vous conseille de faire une demande pour la prochaine rentrée si vous constatez que les revenus de vos parents ne sont pas trop en dessus des plafonds. Il vaut mieux demander pour rien plutôt que l'inverse.

Pour ce qui concerne la pension alimentaire, nous ne versons pas une somme d'une manière régulière.
Nous participons au loyer, ponctuellement aux dépenses d'alimentation, de vêtements, de transport ; nous prenons en charge l'électricité (penser à garder tous les tickets de caisse, factures .. pour justificatifs)

J'ai demandé confirmation à ma fille. L'année dernière les étudiants qui partaient à l'étranger dans le cadre d'un stage, pouvaient demander une participation du Crous. Ils n'étaient pas prioritaires pour en bénéficier ; ils pouvaient y prétendre s'il restait du crédit une fois que les étudiants boursiers demandeurs étaient servis.
Là encore, je ne peux que vous conseiller de faire une demande.


Pour ce qui concerne les aides des assemblées territoriales (conseils général et régional) :
- vous pouvez déjà aller voir sur leurs sites, dans la rubrique "éducation", puis "enseignement supérieur" ou "étudier à l'étranger". Vous aurez une première idée de ce qui est possible.
- Ecrivez à ces organismes ou bien allez rendre une visite à leur service éducation en expliquant que vous allez étudier au Québec et que vous souhaitez connaître les aides qu'ils peuvent vous apporter.
- Soufflez moi dans quel département vous habitez et j'essaierai de faire un tour sur les sites de votre région pour vous aider éventuellement à trouver ce que proposent vos conseils général et régional.
- Si vous souhaitez une petite aide pour un courrier, n'hésitez pas à demander

Voyez également si au niveau de votre commune, une aide est possible.

Pour ce qui concerne le voyage et l'hébergement vers le Québec, l'OFQJ semble apporter une aide dans différents scénarii mais je n'ai pas trouvé d'aide pour une année scolaire complète. Je vous mets quand même le lien vers leur site. Vous pouvez leur envoyer un message ou les contacter par téléphone pour connaître les conditions pour bénéficier de leurs services. Ils vous orienteront peut être vers un organisme qui correspondra plus à vos besoins : http://www.ofqj.org/

Voilà ce qui me vient à l'esprit pour l'instant. Je pars demain quelques jours et peut être que le grand air m'inspirera d'autres pistes. Si vous laissez un message sur ce forum, ne vous inquiétez donc pas si je ne réponds pas rapidement.
Vous allez peut être trouver un peu ardues les démarches administratives pour préparer votre départ et votre séjour mais je pense que vous ne le regrettez pas par la suite.

Bon courage et à bientôt de lire la suite de vos démarches

Cathy

Nemesis- 9 sept. 2009 à 20:12
Bonjour,

Désolée de poster une question qui s'éloigne un peu du "thème principal", mais j'ai besoin de réponses à mes questions le plus rapidement possible car je me trouve dans une situation assez embarrassante.

J'ai 18 ans, je suis en deuxième année de fac d'anglais et suis boursière. Je compte m'installer avec mon copain; nous avons trouvé un appartement et demain nous sommes sensés ramener tous les justificatifs requis à l'agence immobilière afin de le réserver. Seulement mes parents m'affirment que si je me déclare comme colocataire et ne réside plus avec eux, ils perdront une grosse partie de leurs allocations familiales et se retrouveront, pardonnez l'expression, dans la merde; (ils ont trois enfants à leur charge, moi incluse). En bref, ils sont d'accord pour que je parte, mais à condition que je ne déclare pas avoir quitté le domicile familial. Je pense que cela est totalement illégal, et je n'ai aucunement envie de m'attirer mes ennuis. Qui plus est, je n'aurai pas l'impression d'être réellement chez moi, mon courrier ne me sera pas remi directement mais chez eux, je ne pourrais toucher d'APL, etc. Seulement je ne veux pas me mettre mes parents à dos et encore moins leur créer des soucis financiers. Ils sont même prêts à me verser 125€ par mois en compensation des APL que je ne pourrais toucher puisque non déclarée. Je suis perdue.

Merci.
Réponse
+0
moins plus
Bonsoir Némésis,

Je ne pense pas que votre cas soit désespéré.
Il est vrai qu'il est plus intéressant pour vos parents de vous garder à leur charge au titre des allocations familiales. S'ils ne gardent plus que 2 enfants à charge, les allocations diminuent de façon significative. De plus ils sont prêts à compenser l'APL que vous ne demanderiez pas, donc ce n'est pas mal ....

Vous pouvez avoir une location à votre nom (ou co-location) sans demander d'allocation logement. C'est ce que j'ai fait pour mon fils aîné quand il était étudiant ... car à l'époque nous avions 3 enfants à charge en le comptant !
Le fait d'avoir un bail où votre nom apparaît n'implique pas automatiquement la suppression des allocations familiales pour vos parents puisque vous êtes étudiante. C'est le fait de demander une APL à votre nom qui leur diminuerait les allocations.

Est ce que l'agence exige que vous demandiez une APL à votre nom ? (cà ce n'est pas forcément très légal !)
Vos parents sont ils prêts à faire une sorte d'attestation pour l'agence en précisant qu'ils participeront pour 125 € par mois (soit l'équivalent d'une APL) ?
Est ce que vos parents sont caution pour votre loyer vis à vis de l'agence ?
Est ce que le logement que vous souhaitez prendre se trouve dans la même ville que celle où résident vos parents (ou à côté) ?
Est ce que l'agence ne veut louer qu'en co-location ? Que préférez vous et votre copain : le côté partage officiel du loyer ou bien être ensemble simplement ?
Je pense que les réponses à ces questions vous permettraient d'y voir un peu plus clair et de mieux cerner le problème.

Quant aux courriers, ils vous seront envoyés à l'adresse que vous donnerez à vos interlocuteurs : la vôtre ou celle de vos parents.

P'tit poussin, vous n'êtes pas complètement perdue : vous semblez parler avec vos parents et tenir à ne pas vous fâcher avec eux. C'est très important.
Pour finir : 18 ans et déjà en 2ème année de fac ! Ce n'est pas mal du tout !!!
J'attend de vos nouvelles et bon courage

Nemesis- 9 sept. 2009 à 21:10
Ah! me voilà rassurée! En esperant que mes parents ne contredisent pas ce que vous avancez :s
Pour répondre à vos questions, non l'agence n'exige pas que je demande d'APL à mon nom, juste un justificatif de ma bourse en ce qui me concerne. L'appartement que je sollicite ne se trouve pas dans la ville de mes parents, mais à environ 35 km ( je souhaitais surtout me rapprocher de la fac ). Et oui, nous avons avant tout envie d'être ensemble. Merci beaucoup pour votre aide précieuse. J'espere pouvoir en parler calmement avec mes parents et qu'ils accepteront. Oh et oui, j'ai 18 ans et suis en deuxième année mais c'est car je suis née en fin d'année! =)

Bonne soirée, et encore merci.
Ce document intitulé « comment se déclarer seul en tant qu'étudiant » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une