Commission médicale permis de conduire

cmimi71 1 Messages postés jeudi 7 décembre 2017Date d'inscription 7 décembre 2017 Dernière intervention - 7 déc. 2017 à 11:37 - Dernière réponse : Juristetudiant 74 Messages postés samedi 29 avril 2017Date d'inscription 11 décembre 2017 Dernière intervention
- 7 déc. 2017 à 17:38
Bonjour,
Suite à une annulation de mon permis de conduire, je dois faire une prise de sang cdt.
J'ai arrêté toute consommation d'alcool il y a 1 semaine après en avoir consommé assez beaucoup sur quasiment 15 jours. Dans combien de temps l'alcool sera évacué du sang pour un résultat de test normal ?
Afficher la suite 
1Messages postés jeudi 7 décembre 2017Date d'inscription 7 décembre 2017 Dernière intervention

3 réponses

Répondre au sujet
Juristetudiant 74 Messages postés samedi 29 avril 2017Date d'inscription 11 décembre 2017 Dernière intervention - 7 déc. 2017 à 12:12
0
Utile
2
Bonjour,

L'alcool est rapidement éliminé de l'organisme, et disparaît du sang en quelques heures (selon le poids de la personne, le sexe, la quantité d'alcool absorbée, etc). En moyenne, notre foie élimine entre 0,08g/L et 0,15g/L par heure.

En revanche, soyez averti que la conduite sous alcool, en récidive, est de plus en plus fortement réprime. Votre inquiétude semble être uniquement de déjouer les vérifications. Si vous avez l'alcool festif, il est facile de prévoir un moyen de substitution à la conduite sous alcool.

A toutes fins utiles, vous pouvez lire cet article à tête reposée:
http://www.alcool-info-service.fr/L-alcool-et-vos-proches/aide/traiter-alcoolisme#.Wikh_kle7SE
Même avec une prise de sang cdt ?
Juristetudiant 74 Messages postés samedi 29 avril 2017Date d'inscription 11 décembre 2017 Dernière intervention - 7 déc. 2017 à 17:38
J'avais mal interprété le "cdt" de votre phrase. Selon les informations scientifiques, le taux de CDT revient à la normale entre 2 et 4 semaines après la prise d'alcool.
Commenter la réponse de Juristetudiant
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une