Capital Déces Prevoyance

Roxane131313 3 Messages postés vendredi 12 janvier 2018Date d'inscription 12 janvier 2018 Dernière intervention - 12 janv. 2018 à 14:53 - Dernière réponse :  tio
- 12 janv. 2018 à 21:44
Bonjour,

Mon père est décédé. Par son travail et prélevé sur son salaire, il cotisait pour une Prévoyance. Celle ci prévoit le versement d'un capital décès.
Il est divorcé, non remarié.Nous sommes 2 enfants mais malheureusement mon frère est décédé aussi mais lui même avait 2 enfants.
A qui revient le capital décès de cette prévoyance ? Seulement a moi ? Ou aussi aux petits enfants pour la part de mon frère ?

Merci d'avance pour vos réponses.
Cldt
Afficher la suite 

4 réponses

Répondre au sujet
0
Utile
3
Bonjour.
Le capital décès revient aux héritiers de votre père ; C'est-à-dire vous même d'une part, et les deux enfants de votre frère décédé d'autre part. Les enfants de votre frère viennent à la succession à la place de leur père (décédé).
Cdt
Roxane131313 3 Messages postés vendredi 12 janvier 2018Date d'inscription 12 janvier 2018 Dernière intervention - 12 janv. 2018 à 15:03
Pour la succession mon frère était encore en vie.
Le capital décès de la prévoyance est hors succession.
piniouf75 2824 Messages postés lundi 25 novembre 2013Date d'inscription 12 janvier 2018 Dernière intervention - 12 janv. 2018 à 17:39
Votre père était en activité lors de son décès ou arrêt maladie ?
Quand je bossais, il fallait désigner un ou des bénéficaires, est ce une généralité ?
J'ai bénéficié de cette prévoyance pendant 1 an gratuitement en retraite.

Chaque Prévoyance doit avoir ses règles, pour exemple Malakoff-Médéric :
https://www.malakoffmederic.com/entreprises/protection-sociale/comment-faire-une-designation-de-beneficiaire.htm
Avec vos infos au compte-goutte, vous serez plus vite informé en contactant directement cette caisse de prévoyance. Désolé.
Cdt
Commenter la réponse de maheaug
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une