Succession famille recomposée [Résolu]

Mline - 12 janv. 2018 à 15:05 - Dernière réponse :  Mline
- 15 janv. 2018 à 09:34
Bonjour,

J'ai un peu de mal à m'y retrouver dans l'ordre de succession.

Voilà la situation :
Mon père a eu un enfant d'un premier mariage, puis m'a eue en seconde noce.
La mère de mon demi-frère a elle aussi eu un enfant d'un second mariage.
Mon père est décédé il y a quelques années. Ma mère, mon demi-frère et moi avons donc hérité de lui. Ma mère a choisi de bénéficier de l'usufruit de la totalité de ses biens.

Mon demi-frère vient de décéder à son tour. Il n'était pas marié et n'avait pas d'enfants. Donc, logiquement, sa mère, son autre demi-sœur et moi sommes ses héritières.

Ma question est la suivante : la mère et la demi-sœur heritent-elles de la part de mon demi-frère dans l'héritage de mon père ?
Autrement dit : ont-elles un quelconque droit sur la maison qu'habite ma mère actuellement ? Si ma mère souhaite vendre sa maison, a-t-elle besoin de leur accord ou le mien suffit-il ?

Je vous remercie par avance pour vos réponses
Afficher la suite 

4 réponses

Répondre au sujet
0
Utile
Bonjour
Vos explications concernant les enfants sont incohérentes. Partie à revoir
Commenter la réponse de Ulpien
0
Utile
Bonjour,

Ce n'est pas incohérent, c'est juste que c'est compliqué à expliquer.
Mon père et sa première épouse ont une un enfant, mon demi-frère.
La première épouse de mon père a eu une fille d'un second mariage.
Mon père a aussi eu une fille d'un second mariage (c'est moi).

Après le décès de mon père, mon demi-frère et moi avons hérité, avec ma mère.

Suite au décès de mon frère (non marié et sans enfants), ses héritières sont normalement la première épouse de mon père, sa fille et moi.

Ma question est : la première épouse de mon père et sa fille ont-elles des droits sur l'héritage de mon père ?

Est-ce plus clair ?
Commenter la réponse de Mline
0
Utile
1
Bonjour
Oui, c'est plus correctement expliqué.
La première épouse de votre père n'est pas à priori héritière de votre père puisqu'ils sont divorcés. Mais je dis à priori; car ne connaissant pas la date du divorce (avant 1/1/2005 ou après) une éventuelle donation au dernier vivant pourrait éventuellement produire ses effets si elle n'avait pas été annulée( volontairement ou d'office).
Quant à la fille du second lit , bien entendu elle n'est pas héritière de votre père car n'ayant aucun lien de parenté.
Commenter la réponse de Ulpien
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une